Ce jeu est sorti le 30 déc. 2010, et a été ajouté en base le 30 déc. 2010 par le Polack

édition 2010
Par Marco Ruskowski et Marcel Süsselbeck
Illustré par Oliver Schlemmer
Édité par Queen Games
Distribué par Oya

Standalone 4 extensions 2 éditions

Fresco pas caliente

La peinture à l'huile c'est bien difficile, c'est même parfois répétitif....un peu comme ce jeu.

Après avoir joué à Russian railroad et Euphoria (qui tapent dans le même registre),Fresco fait figure de dinosaure du jeu de pose d'ouvriers. Pas qu'il soit mauvais, il est juste banal...jusque dans les couleurs de son plateau.

ici il faut poser des peintres pour prendre de la peinture, payer les pigments, les assembler, peindre (faire une combinaison de couleur) et ne pas perdre de moralité (?) (sûrement le zizi des angelots)

Comme dans d'autres jeux, il y a un vrai intérêt à être premier joueur (avoir accès aux produits et surtout ne pas se faire voler la tuile convoitée), mais cela à un prix ...(ceci est plutôt bien rendu avec l'heure de mise au travail, plus on se lève tôt, plus on a le choix mais plus la peinture coûte cher (?))

on aime quand même les tuiles qu'on retire pour voir apparaître l'oeuvre finale.

on aime moins l'énorme poids des sous par rapport aux points de victoires

il y a 6 ou 7 mini extensions avec lesquelles il est conseillé de jouer, certaines sont déjà dans la boîte de base.

Bon.

Si vous aimez la peinture, les mélanges de couleurs, essayez plutôt Pastiches: moins lourd, instructif,avec une certaine dose de complexité.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default