Faith molle

6,7
Cette boite est à l'image de ce que l'éditeur sait faire: bourré un contenant de matos. La dessus on n'a pas de quoi se plaindre (c'est quand même 90 balles).
Jeu à la Zombicide, on pose des plaques de rues, des monstres en plastique, des héros, des jetons et on essaie de résoudre des missions. Ici il faut se battre contre l'apocalypse qui arrive et la corruption de nos âmes. Nous faisons partie de la FAith (ahaha) et sommes le dernier rempart de ...enfin bref, voyez le genre.

Ce qu'on aime bien..et moins : plein de matos, superbes figurines (mais aucun travail pour faire coller le monstre au pêché qu'il incarne), tuiles de qualités (imprimées sur un seul côté ?!), dés (pas assez nombreux), des jetons pré usés carrément moches et en inadéquation avec le reste des graphiques, des scénarios de type différents selon leur couleur (baston, exploration, tactique), une gestion de la corruption (idée intéressante mais souvent vite irréalisable), des lancer de dés (qui peuvent vite virer au cauchemar (tout rater)), un moyen malin de récupérer des PV, matériel, soins... en entrant dans les lieux, une simplicité des règles et du gameplay qui ne dénature pas la tension du jeu malgré un background peu clair (des monstres partout et des gens dans les cafés ???)

The others est un bon produit, vite installé, vite compris, avec un Maitre du Jeu qui ne se cache pas derrière son paravent mais joue quasi en simultané et réagit au feeling et par rapport à ses méchantes cartes . Le jeu, bien qu'il n'ait rien de révolutionnaire ( j ai pas l'impression qu'Eric Lang se soit trop cassé la dessus, trop concentré sur ses japonaiseries à venir ?) est un bon moyen de se lancer ou de refaire du Jeu de rôle sans trop se compliquer la vie. Le jeu de base suffit et les exten ne sont quasi pas nécessaires.

Vous n'avez pas de jeu de ce type, The Others remplira parfaitement son rôle. Vous en avez déjà 3 ou 4... à quoi bon un de plus

Commentaires

Default