Tapestry

de Jamey Stegmaier
Tapestry
7.97 
26 avis

Description du jeu :

Tapestry est un jeu de civilisation en deux heures, conçu par Jamey Stegmaier.Créez la civilisation avec l'histoire la plus remarquable, en commençant à l'aube de l'humanité jusqu'aux prémisses du fut... En savoir plus

Achetez ce jeu sur :

Exploration, Expansion, Exploitation... Civilisation !

Avec ses grosses figurines playskool et son titre évoquant la décoration d'intérieur, Tapestry a tout pour faire douter les amatrices/teurs de jeux élaborés. Mais après un coup d’œil aux noms des auteurs, la maison Stonemaier Games responsable de références comme Scythe ou plus récemment Wingspan, on comprend deux choses. Premièrement c'est du sérieux, et deuxièmement Stonemaier est le spécialiste des noms de jeux sibyllins.

Dans "Tapestry - La grande fresque des civilisations", vous allez mener votre peuple de la maîtrise du feu à la conquête de l'espace. C'est très ambitieux mais rassurez-vous, c'est aussi très simplifié.
En solo ou jusqu'à cinq participant(e)s, chacun-chacune va se préoccuper de faire progresser sa civilisation en explorant le monde, en inventant de nouvelles technologies, en conquérant des territoires et en faisant avancer la science. Mais pour tout ça, va falloir du pognon, du savoir-faire, de la main-d'œuvre et de la bouffe...

La mécanique centrale se résume donc à collecter des ressources pour faire évoluer votre civilisation et ainsi bouger son pion sur l'échelle des Points de Victoire. Est désigné vainqueur celle ou celui ayant le plus de PV en fin de partie. Rien de révolutionnaire dans le concept, le plaisir se niche dans la manière.
L'orientation que vous allez donner à votre évolution s'effectue dès la mise en place. Le choix d'une civilisation, piochée parmi 16, donne un fonctionnement spécifique en rapport avec sa philosophie. Les Isolationnistes vont protéger leurs terrains conquis, les Historiens profiteront des monuments acquis par leurs ennemis, les Futuristes prennent une large avance de développement au commencement, etc.
Le choix d'un lieu pour votre capitale, parmi 6 différents, influe sur votre point de départ sur la mappemonde et sur la façon de positionner vos bâtiments dans votre cité (une grille de 9 cases sur 9).

A partir de là, il faut adapter votre stratégie d'expansion selon les cartes "Fresque" et "Technologie" acquises en cours de partie. Les premières donnent des bonus spéciaux à chaque nouvelle ère, les secondes à chaque amélioration obtenue.
C'est à ce moment qu'il faut activer sa boite à cerveau et faire rugir le stratège qui sommeille en vous. On doit privilégier telle ou telle piste de développement, Militaire, Science, Exploration et Technologie, chacune réclamant des ressources humaines, culturelles, financières ou alimentaires.
Les quatre pistes sont divisées en quatre niveaux, chacun donnant un bénéfice et un éventuel bonus pour un coût de plus en plus conséquent. Les actions possibles deviennent de plus en plus complexes au fur et à mesure de vos progrès, certaines étant liées à vos gains obtenus dans d'autres catégories, ce qui vous oblige à bien anticiper votre avancée globale.

A chaque tour vous pouvez soit collecter vos revenus accumulés, soit les dépenser pour avancer sur une piste de développement. Se développer permet de réaliser des actions dans le monde, comme explorer, conquérir, inventer ou encore générer des bâtiments. Cette gestion immobilière va libérer de nouvelles sources de revenus (Ressources ou Points Victoire) et vous permettre de placer les constructions dans votre Capitale. Vous accueillez également les Monuments, offerts lorsque vous êtes la première personne à franchir une étape majeure de l'évolution. Une ville correctement organisée, avec ses maisons, fermes, marchés et arsenaux alignés à la Tetris, offre divers bonus supplémentaires.

Toutes ces actions ont un coût, il faut donc régulièrement renflouer vos caisses en récoltant vos bénéfices. Le hic est qu'un tour de revenus fait changer d'ère votre civilisation et que le maximum d'évolutions est de quatre. Votre cinquième tour de revenus termine automatiquement votre participation, après un dernier calcul des Points Victoire obtenus.
Ceci peut provoquer un décalage entre les différents concurrents, certain(e)s gérant mieux leurs gains et dépenses et réussissant à faire plusieurs tours supplémentaires d'avancement avant le fatidique dernier tour de revenus. C'est là une des particularités savoureuse du jeu : le premier arrivé n'est pas forcément vainqueur au final.

Trois objectifs spéciaux donnent un supplément de PV, comme par exemple conquérir en premier l'île centrale de la mappemonde. Le jeu donne ainsi en permanence des éléments pour optimiser sa tactique en sacrifiant un élément du jeu pour bénéficier d'un autre.
Allez-vous profiter immédiatement d'un bonus de Points Victoire ou acquérir plus tard une ressource qui vous fera avancer sur une piste ?
Et quelle piste choisir ? Celle vous permettant de conquérir le territoire d'un adversaire, avec le risque qu'il dispose d'une carte "Embuscade" ? ou sélectionner la piste pour inventer une technologie, qui vous donnera un avantage dans le futur ? ou bien celle pour acquérir une nouvelle Fresque afin d"avoir plus d'options de modèles de sociétés lors de votre prochain changement d'ère ? Vous risquez de perdre ce superbe Monument unique qui vous tend les bras dans la case suivante...
Mais est-il préférable de déclencher un changement d'ère le plus vite possible pour appliquer le bonus d'une Fresque, en laissant vos adversaires continuer leur évolution pendant ce temps ?
Alors quelle ressource économiser pour être sûr d'assurer les coûts plus élevés des niveaux de développement supérieurs, en adéquation avec votre nouvelle Fresque ?
Que de dilemmes !

Le jeu solo a fait l'objet d'une attention toute particulière, avec la création de l'Automa et de l'Empire de l'Ombre. Ce duo infernal simule non pas un adversaire mais deux ! On se retrouve donc en compétition avec ces joueurs fantômes, l'Automa réalisant quasiment toutes les actions d'un "vrai" concurrent humain, l'Empire se contentant d'avancer sur les pistes pour vous piquer les récompenses de Monuments.
Le système d'I.A., déjà vu notamment dans Scythe, fonctionne avec des paires de cartes piochées depuis un paquet "Décision". L'assemblage des deux cartes permet de déterminer les actions d'avancements. Une fiche gère le tour de Revenus Automa, avec des multiplicateurs pour marquer des Points Victoire selon le nombre de territoires conquis, de monuments acquis et de cases parcourues sur chaque piste.
Au niveau 2 de puissance le satané Automa score entre 150 et 200 PV, ce qui constitue déjà un bon challenge pour un joueur novice. Pour un joueur, dépasser 200 PV est un bon résultat et au delà de 300 on atteint l'excellence.

La documentation a été réduite à quatre pages (grand format), sans doute pour ne pas effrayer les débutant(e)s, avec un feuillet supplémentaire résumant les fonctions des nombreuses icônes. Idem pour les règles Automa. On comprend l'intérêt en termes de praticité et d'efficacité. Cependant certains raccourcis employés obligent à avoir recours aux forums ou aux tutos en ligne, surtout si votre première partie se fait en solo.

Tapestry offre un excellent compromis entre la richesse des options offertes et la rapidité relative d'une partie, un peu plus d'une heure en solo (une fois tous les mécanismes assimilés) et moins de deux en multi. Les 16 civilisations (12 en solo) permettent de tester plusieurs approches stratégiques, le côté aléatoire étant assuré par la pioche des 50 cartes Fresques et 33 Technologies qui obligent à revoir régulièrement ses objectifs pour réaliser des combos.
Les énormes figurines "Monument" sont un peu gadget et augmente le prix de vente du jeu. Mais leur utilisation est tout de même bien implémentée, donnant une autre occasion de réfléchir au moyen de gagner les quelques Ressources ou Points Victoire qui feront (peut-être) la différence.
Cette nouvelle production signée Stonemaier est une excellente entrée en matière pour les débutants à la recherche d'une version allégée d'un jeu 3X (Exploration, Expansion, Exploitation). Pour les plus confirmés, c'est une occasion d'essayer de passer la barre des 300 PV !
 Les plus
 Les moins

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default