Ce jeu est sorti le 26 oct. 2005, et a été ajouté en base le 17 mai 2005 par Grunt

édition 2005
Par William Attia
Illustré par Arnaud Demaegd
Édité par Ystari Games
Distribué par Rio Grande Games, Millennium et Hutter Trade

Standalone 1 extension 4 éditions
Illustration haut boutique Tric Trac
35,95€ 39,90€
 Rajouter au panier
Frais de port ajustés en fonction du montant total et/ou de votre abonnement.

Excellent !

Du placement d'ouvriers et de la gestion de ressources, banal en apparence, et pourtant c'est un des meilleurs du genre. Voici les principales mécaniques du jeu :

- On gère des ressources, on construit des bâtiments le long de la route ce qui nous octroie des avantages lorsque les autres joueurs les utilisent.
- Utiliser des bâtiments vers le bout de la route est périlleux car il est possible de se faire embêter par les autres joueurs qui vont nous empêcher d'effectuer l'action du bâtiment. Plus vous êtes loin sur la route et plus c'est dangereux.
- Ne surtout pas oublier de participer à la construction du château. Si vous participez plus que les autres, vous aurez des bonus, si vous ne participez pas assez, vous aurez des malus.
- Il y a 4 pistes de faveur sur lesquelles il est possible d'avancer, il faut choisir laquelle développer en priorité par rapport à sa stratégie.
- Des bâtiments "merveille" à faire avant la fin de la partie. Lorgnez sur les ressources que les autres joueurs accumulent à cet effet.
- A chaque fois qu'un joueur passe, c'est plus cher de poser un ouvrier sur le plateau.
- Il y a donc tellement de choses à faire, à surveiller et à penser, avec tout ça il faut parfois investir une action pour prendre la place de premier joueur.

Il y a quand même selon moi un défaut dans ce jeu : La fin de partie et la possibilité de faire une merveille. C'est tellement serré, une merveille se fait ou ne se fait pas à peu de choses près vers la toute fin de la partie en général, et comme elle vaut beaucoup de points, un petit grain de sable peut venir enrayer la machine et coûter très cher à ce moment fatidique.
Peut-être est-ce volontaire de la part de l'auteur, du gros stress de fin de partie, du retournement de situation.
Ou peut-être est-ce un effet qui dépend du groupe de joueurs. Dans mes parties, personne ne se dévoue rapidement pour construire le bâtiment qui permet de construire une merveille et donc elles arrivent forcément très tard ... tous les joueurs n'ont pas l'occasion d'en faire une.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default