Ce jeu est sorti le 15 juil. 2017, et a été ajouté en base le 11 mai 2016 par Bombyx

édition 2017
Par Fabien Riffaud et Juan Rodriguez
Illustré par Emmanuel Malin
Édité par Bombyx
Distribué par Asmodee

Standalone

Être instable (mais pas trop) ou ne pas être

"Décrocher la Lune" c'est le Mikado réinventé, mais de quelle manière ! Voilà un jeu touchant, avec une âme : le thème est universellement évocateur et la direction artistique échappe miraculeusement au kawaï débilosse en vigueur presque partout ailleurs dans les jeux de ce registre/format. C'est beau, suggestif et sobre à la fois, sensoriel et tendu. Plaisir immédiat en ce qui me concerne - comme quoi, on cherche des gros machins complexes, et il suffit parfois de si peu...

Bâtir une structure ascensionnelle aux formes erratiques, magnifique d'absurdité, entremêle chaleureusement esthétique et imaginaire ; on souhaite voir jusqu'où cette construction impossible peut aller... c'est Icare, Babel et l'Échelle de Jacob réinventés par un Magritte mâtiné d'Escher !

Les consignes de pose aléatoires des échelles aux formes expressionnistes, plus ou moins difficiles en fonction de la structure en cours, ajoutent du piment (doux) dans la mesure où les joueurs jouent les uns contre les autres ; on prend une larme de Lune chaque fois que ça se casse la margoulette quand on pose. Le premier à x larmes perd. On fabrique de la beauté ensemble oui, mais si possible en essayant de compliquer la tâche aux adversaires avec des équilibres précaires. Quand l'autre parvient à trouver un endroit où se poser malgré tout sans que rien ne s'effondre, on est sincèrement esbaudi.

Les jeux qui nous renvoient à une sensation proche de celle que l'on pouvait avoir en jouant enfant, sont RARISSIMES. "Décrocher la Lune" y parvient avec la force de l'évidence.

 Voir d'autres avis...

Commentaires (1)

DoudouB'
DoudouB'
le p'tit fils de "Patatras" (70/80)
Default