A Few Acres of Snow
Ce jeu est sorti le 4 juil. 2011, et a été ajouté en base le 4 avr. 2011 par Docteur Mops

édition 2011
Par Martin Wallace
Illustré par Peter Dennis
Édité par Treefrog Games
Distribué par Asmodee

Standalone
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
OU

Etonnant, remarquable, impressionnant

Je joue beaucoup, à toutes sortes de jeux, familiaux ou experts, "européens" ou "américains", à deux ou en groupe mais rarement un jeu m'aura autant marqué que "A few acres of snow" (AFAOS).

Le matériel est sobre et adapté. Aucun éditeur n'a pris la peine de produire une édition française et vous avez donc des cartes en anglais (mais avec peu de texte et une excellente aide de jeu en français qui compense sans problème, même pour les anglophobes) et une règle médiocrement traduite (c'est suffisant pour jouer mais le jeu méritait un travail plus soigné).

Souvent quand il est question de AFAOS on évoque Dominion (l'auteur du jeu le fait lui même). Le point commun est la mécanique de deckbuilding mais autant je considère Dominion comme un exercice de virtuosité ludique sans thème et sans interaction (et donc plutôt ennuyeux à mon goût) autant AFAOS est remarquablement immersif et redoutablement interactif.

AFAOS est un jeu asymétrique d'affrontement (Anglais vs Français) et de conquête pour deux joueurs. Pour gagner plusieurs options sont possibles : la victoire par KO (prise de la "capitale" adverse), la victoire par guerilla (conquête de villes et de villages) ou le développement territorial.

Si la victoire militaire brutale est a priori plus accessible à l'Anglais, le Français peut le ralentir (fortifications), le harceler (raids et embuscades), accélérer son développement pour prendre de vitesse l'adversaire ou contre-attaquer. Toutes choses qui obligent l'Anglais à moduler voire abandonner sa startégie guerrière.

La grande richesse du jeu vient de la permanente adaptation tactique nécessaire. Pour gagner il faut une stratégie initiale solide et déterminée mais elle doit être mise en oeuvre de façon pragmatique en fonction des initiatives adverses.

Le jeu est rapide (entre 1h et 1h30 pour deux joueurs expérimentés) et toujours tendu. Une bonne gestion des finances est indispensable. Le deckbuilding doit être précis et efficace pour bénéficier des bonnes cartes au bon moment. A tout moment il y a plusieurs options possibles, la plus évidente n'étant pas toujours la meilleure.

C'est un jeu qui demande plusieurs parties pour être maitrisé. Vos premières parties seront un peu approximatives, longues, chaotiques. Je vous conseille même de ne pas les terminer. Au bout d'une heure reprenez une nouvelle partie pour mieux démarrer et optimiser vos choix. Au bout de 2 ou 3 parties vous serez en mesure de mettre en oeuvre une stratégie cohérente mais il vous faudra un peu plus d'expérience pour vaincre si votre adversaire parvient à vous contrer.

Le jeu souffre de quelques handicaps:

- sa remarquable profondeur est inadaptée à l'époque où la plupart des joueurs font une ou deux parties, postent un avis et passent à la nouveauté suivante. Ce jeu n'a d'intérêt que si l'on veut (et peut) s'y investir un minimum;

- du point précédent découle la nécessité d'avoir un partenaire régulier de niveau équivalent. Un débutant sera battu en quelques minutes;

- le thème (guerre franco-anglaise en Amérique) est peu vendeur;

- enfin, il est relativement difficile de se le procurer car il est en rupture de stock chez l'éditeur (si un éditeur de qualité comme Asyncron voulait en proposer une version française comme pour 1775 ou 1812 ce serait vraiment bien!).

A noter que sur le site "Praxeo" vous trouverez plus de 400 pages d'analyses historiques, tactiques, techniques....rédigées par un passionné. je vous conseille de faire une partie avant de lire ces ouvrages et ensuite vous comprendrez miieux pourquoi ce n'est pas le jeu qui est mauvais mais votre première partie.

Techniquement ce jeu est accessible à tous les joueurs dès 14 ans, il n'est pas difficile (niveau Dominion). La vraie difficulté vient des multiples choix qui se présentent : que faire ? La seule bonne réponse est donnée par l'expérience et la pratique du jeu qui dévoile ses incroyables richesses au fil des parties.

Des jeux de ce niveau, il en existe peu. Il faut les savourer.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default