Et dire qu'il prenait la poussière dans ma ludothèque....

sur 7 Wonders
8,7

Pour commencer, j'ai acheté ce jeu alléché par la ribambelle de récompenses affichée sur sa boite, tout en pensant pouvoir y jouer à deux sans aménagement des règles. J'aurai dû me renseigner avant et ne pas me fier simplement à l'indication du nombre de joueurs présente sur l'emballage. Je ne vous cache donc pas que mon premier contact avec le jeu fraîchement déballé fut décevant lorsqu'à la lecture des règles, je compris que la version à deux joueurs n'était qu'une version édulcorée du jeu qui ne prendrait son envol qu'à partir de 3 voire 4 participants minimum. Le principe de "troisième cité franche" (ou troisième joueur fantôme si vous préférez) que chacun des deux joueurs manipule tour à tour ne m'a pas séduit. C'est ainsi, que le fameux 7 Wonders s'est retrouvé à dormir pendant deux mois dans ma ludothèque. Voilà, c'est dit.

L'histoire aurait pu s'arrêter là, mais c'était sans compter sur le FLIP et la soirée REEL (merci Mylène et Alex), lors de laquelle j'ai enfin pu découvrir ce jeu génial dans une première partie à quatre. C'est donc après un bref rappel des règles où l'impressionnante quantité d'informations à retenir fut un peu déstabilisante : la grande diversité des types de cartes du jeu et donc de moyens de gagner des points n'étant pas facilement assimilable du premier coup, je me suis lancé dans ma première partie de 7 Wonders avec la sensation de partir à la guerre muni d'un arc en papier mâché.

Mais à partir du moment où la partie fut lancée, tout devint clair et net : 7 Wonders méritait amplement ses récompenses.

Niveau matériel, c'est de très bonne facture et les visuels sont soignés à l'image de l'illustration de la boite. Niveau mécanique, à mon sens, les qualités de ce jeu résident dans les points suivants : peu de facteur chance, puisque chaque joueur aura tour à tour sensiblement les cartes de son voisin en main ; beaucoup de dilemmes, puisque vous devrez souvent choisir entre un bénéfice immédiat ou une construction stratégique ; et une bonne dose d'interaction entre les joueurs, certes moins développée que dans un Catane, mais assez pour que chacun n'ait pas l'impression de jouer dans son coin.

Sur l'ensemble des parties auxquelles j'ai participé, la victoire n'a jamais été attribuée à deux joueurs ayant suivi la même stratégie ce qui est vraiment plaisant, et laisse le champs libre pour l'élaboration stratégique des parties suivantes.

Un seul petit regret, je trouve que le mode de classement des cartes face à soi en cours de partie n'a pas été très bien intégré : seules les ressources « Matières premières» disposent d'un emplacement réservé sur le plateau de chaque joueur, le reste des cartes étant posées hors du plateau. C'est un détail certes mais il fallait bien critiquer un petit peu.

Pour résumer, 7 Wonders est un jeu vraiment riche dans un bel univers que je ressortirai avec grand plaisir pour des parties à plus de 3 joueurs.

Commentaires

Default