Ce jeu est sorti le 13 août 2010, et a été ajouté en base le 13 août 2010 par Monsieur Phal

édition 2010
Par Mike Elliott
Illustré par Jason Engle
Édité par Alderac Entertainment Group et Edge Entertainment
Distribué par Millennium

Standalone 4 extensions 2 éditions

Erzatz de Dominion ?

Thunderstone, pris indépendamment, n'est pas un mauvais jeu, mais le jeu souffre au final énormément de la comparaison avec son ainé, dont il s'est plus que librement inspiré. Le mécanisme est strictement identique (sélection d'un certain nombre de cartes parmi un panel en début de partie, phase de jeu des cartes, phase d'achat), mais version boursouflée : une demi-douzaine de ressources contre 2 pour Dominion, des restrictions qui ne semblent là que pour coller au thème, etc.

Quelques bonnes idées quand même : les cartes qui rapportent des points (les « monstres ») qui évoluent au fur et à mesure de la partie et en font varier le rythme, des effets qui s'appliquent au moment de les « affronter », des familles de monstres qui changent d'une partie à l'autre, variant les stratégies et objectifs, et un système d'XP permettant de faire évoluer un deck ne manière plus souple et convaincante que les quelques cartes d'évolution de Dominion. N'empêche que quelques variantes toutes simples permettraient d'appliquer la plupart de ces idées à Dominion…

Au final, des règles bien plus complexes que pour Dominion pour une richesse de jeu à peu près similaire (voire moindre) et une interaction encore plus limitée avec les cartes proposées. Au final, si Thunderstone peut permettre de retrouver le gameplay de Dominion un peu renouvelé, et se révèle sympathique pour se changer les idées après avoir fait le tour d'une extension, Thunderstone est loin d'être suffisamment abouti. Dominion est un grand jeu, d'une richesse insoupçonnée malgré une simplicité biblique, Thunderstone reste un petit jeu de cartes sympathique, à jouer entre joueurs aguerris pour se détendre.

Ah quand même, il faut reconnaitre que les illustrations et design général des cartes de Thunderstone sont bien plus cohérentes et réussies que Dominion, et le thème résolument med-fan peut raviver de bons souvenirs au vieux briscards du jeu. On reste à mon gout quand même assez loin du feeling d'un vrai dungeon crawler, et on se retrouve quand même avec le sentiment désagréable de jouer à une variante « maison » et inaboutie de Dominion.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default