Ce jeu est sorti le 4 nov. 2010, et a été ajouté en base le 23 août 2010 par Docteur Mops

édition 2010
Par Andreas Steding
Illustré par Joshua Cappel
Édité par White Goblin Games
Distribué par IELLO

Standalone 1 extension
45,00 €
Prix conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon

Enttäuschend oder beunruhigend ?

Bon, je n'ai rien contre le jeu à l'allemande : mes jeux préférés ont été commis par des Knizia, des Friese, des Seyfarth, des Feld. Mais comment une école ludique, qui avait montré qu'une certaine abstraction et une épure pouvait mieux servir un thème qu'une classique simulation, a-t-elle pu accoucher de jeux comme Norenberc ?

Ici, les mécanismes ne se contentent pas d'être abstraits, ils violent littéralement le thème à maintes reprises : de la soi-disante spéculation sur des prix connus à l'avance, de l'influence acquise en achetant, perdue en vendant des denrées (?)… Même si l'auteur parvient à s'extirper de la mode détestable des jeux à dix phases de vingt actions parmi trente possibles, c'est surtout la demi-douzaine de manières de marquer des points qui vient mettre en évidence le manque d'élégance des mécanismes.

Si on ajoute à ça une réflexion purement opportuniste, des tours répétitifs sans impression de développement, une information quasi-complète qui incite aux longues réflexions stériles, une iconographie incompréhensible, des plateaux austères au possible, une interaction rare mais inutilement frustrante quand elle survient, et on peut se demander quels meubles la phase de développement du jeu a-t-elle sauvés…

Plus grave encore, Norenberc me semble représenter une triste évolution des jeux allemands, où la course à la sortie semble condamner des auteurs talentueux à une fuite en avant, où on se dépêche d'assembler trois mécanismes sans souci de cohérence ou de signification, et où on applique des recettes éprouvées de tests et équilibrages pour parvenir à des « choses » parait-il ludiques, certes équilibrées, qui « fonctionnent », mais sans âme.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default