Bruxelles 1893

Bruxelles 1893

Édition 2013
Par Etienne Espreman
Illustré par Alexandre Roche
Édité par Pearl Games
2 à 5 joueurs
Nombre de joueurs
14 ans et +
Âge
75 min
Temps de partie
45,00 € prix de vente conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Magic Bazar
L'avis de Tric Trac sur ce jeu
tapimoket
Tric Trac team
10,0
beau, fluide, interactif ... best of gestion de...

Enchères et dans l’os

6,0
J’aime tout dans ce jeu, sauf le fait que le perdant d’une enchère sur une colonne perde TOUT l’argent qu’il avait misé dessus. Ça peut faire mal, très mal, très très mal.
Et comme ça tient une place très importante, ben, la note chute.

Chez moi, quand les autres joueurs sont d’accord, j’adopte un petit changement qui change pas mal la dynamique mais ne rend pas le jeu moins intéressant : un joueur qui perd une enchère ne paie qu’1 FB par ouvrier placé dans la colonne. Il récupère le reste.

 Voir d'autres avis...

Commentaires (4)

Harry Cover
Harry Cover
Le monde des bisounours quoi
beri
beri
Autant que le sont Goa, Modern art, Funkenschlag et consort.
beri
beri
Si tu aimes cette félonie, tu peux donc l’adopter dans bon nombre de jeux d’enchères. Personnellement, c’est quand j’ai vu ses dégâts que j’ai compris pourquoi les jeux d’enchères n’y avaient pas recours.

En fait, ce changement fait qu’on a quasiment deux jeux différents.

Sans, on peut tomber dans un cercle vicieux (je l’ai vécu) et on peut difficilement s’en sortir avec peu d’ouvriers – si tu en perds un tôt, tu es mal.

Avec, le cercle douloureux s’efface et la stratégie à peu de meeples devient plus faisable : avec le peu d’hommes que tu as, tu peux tâcher d’appauvrir tes adversaires s’ils enchérissent, ou de gagner quelques enchères dans le cas contraire, ce qui compense ton handicap sur le nombre d’ouvriers. Et moi, j’aime toujours bien quand un maximum d’options stratégiques sont viables – à condition bien sûr de les jouer correctement.
GiovanniAuditore
J'avoue que je ne valide pas du tout ce changement de règles : quel plaisir (cruel certes) de surenchérir sur un adversaire qui avait pensé faire ce qu'il fallait pour l'emporter, et quelle déception (également cruelle, donc) de voir l'enchère perdue parce qu'on a sous-estimé la félonie (d'aucuns diront la ruse) des autres joueurs.
Default