En plus de la boîte pleine de matos... C'est bien!

10,0

Warhammer Quest est le Nième essai de Game Workshop dans le domaine du Dungeon Crawling, où de vicieux aventuriers tentent de troubler la tranquillité d'un réseau de couloirs et de salles soigneusement entretenu par un sorcier fou et ses sbires (Skavens, Orcs, Araignées géantes...). Après Heroquest, Advanced Heroquest, DungeonQuest et autres Talisman, voici donc Warhammer Quest !

Warhammer Quest est l'évolution logique de Advanced Heroquest, à un détail près : il n'y a plus de maître de jeu. Les joueurs sont alliés contre le donjon, qui est généré aléatoirement non pas à coups de D12 (comme dans Advanced Heroquest, ça vous embête pas que j'écrive AHQ dorénavant ?), mais en tirant des cartes. Cela limite le côté aléatoire de la chose justement, car dans AHQ, les parties pouvaient se révéler très longues si on ne faisait pas 11 ou 12 en générant les salles !!!
Les règles sont celles de Warhammer Battle, à peu de choses près. Tout se fait avec des dés à 6 faces, on essaye de toucher, on essaye de blesser, et voilà.
La boîte regorge de matériel. En plus des figurines des 4 Héros (nain, barbare, elfe, magicien, on ne change pas une équipe qui gagne !), vous trouverez 6 guerriers orques, 6 archers orques, 6 lanciers gobelins, 6 archers gobelins de la nuit, 12 skavens (tous identiques), 3 minotaures (2 modèles : un avec hache, l'autre avec gourdin, leur distribution dans les boîtes est aléatoire, ils n'ont pas de socle à part mais sont moulés avec), 12 araignées géantes (sans socles), 12 chauve-souris géantes (en vol; socle moulé avec), 12 rats géants (moulés avec leur socle), et 12 snotlings (idem). Plus 10 portes plastiques de belle facture (2 modèles différents), des tas de salles et de couloirs en carton, plein de cartes (trésors, évènements, génération de donjon, cartes de référence des aventuriers, sorts), 3 livres de règles (si si), plein de pions variés (marqueurs de condition, éléments à placer dans les salles...), des tas de dés (2 formats)...
Le jeu peut se jouer selon 3 niveaux : base (pas d'évolution des personnages), campagne (évolution des persos, visite en ville entre les donjons) et pseudo-jeu de rôle (version mega simplifiée de Warhammer JdR).
Un truc chouette, on vous fournit dans les règles avancées les statistiques de quasiment tout ce qui existe dans l'univers Warhammer (morts vivants, elfes noirs, j'en passe et des meilleures).

Bref : super matos, bonnes règles, plein de suppléments (3 exemplaires du magazine Deathblow, deux extensions, plein de personnages Héros supplémentaires en pack règles+figurine)... Vous aimez le genre ? Un des must ! Tient parfaitement la comparaison avec le récent Descent, par exemple...

Commentaires

Default