Octave Dugland
Par Francois Marquay
Illustré par Tony Rochon
Édité par Paille Editions
3 à 6
Joueurs
8 ans et +
Âge
20 min
Temps de partie
13,00 € prix de vente conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Acheter chez CulturaBouton pour acheter sur Boutique Ludique

En Chêne my heart

6,1

J'avoue ne pas avoir accroché à la jaquette (alors que les illustrations des cartes sont magnifiques) et surtout à ce nom "octave Dugland" (qui aurait pu faire les beaux jours des skteches de Fernand Raynaud (humoriste vieille france 1926 -1973)...

Mais il faut savoir passer outre ce genre de première impression, et on ne va pas commencer à faire du délit de sale gueule avec des écureuils....

la mécanique du jeu est plutôt attirante:

on pose une carte face cachée et on décide d'affronter quelqu'un en duel. Mais comme vous n'avez pas forcement envie de jouer vos grosses cartes tout de suite, vous pouvez décider de perdre le combat. Par contre, pour gagner des points vous pouvez convaincre les autres joueurs que vous êtes trop fort et qu'il faut miser sur vous. Vous perdez, tant pis, vous récupérez les cartes des pauvres naïfs qui vous ont fait confiance.

Pas mal

Mais.... au bout de quelques tours, le boni-menteur s'essouffle à essayer de vous convaincre qu'il est le meilleur (de toute façon rien ne garantit sa bonne foi). on place donc ses cartes au feeling (vers la fin, en voyant ce qui est tombé, on essaiera d'être plus "calculatoire"). Ca passe, ça ne passe pas....

Et il y a ce -3 dont il faut se débarrasser et dont on se remet mal quand on l'a dans sa pile de PV.

Un jeu en demie teinte : L'idée est bonne, le déroulement assez chaotique (on pose bien souvent ses cartes à la tête du client).

Nous n'avons pas accroché, mais, au final , je crois que cette petite mécanique peut plaire, et intéresser les plus jeunes.

A tester si vous le pouvez

Commentaires

Default