El diablo se va matarte !

sur El Diablo
7,9

Imaginez un jeu de Tarot duquel vous éliminez toutes les cartes sauf les atouts. Vous les distribuez à chaque joueur et laissez ceux-ci décider du nombre de plis qu'ils sont capables de réaliser. Si vous avez l'as, le 4 d'atout et le 17, vous penserez naturellement faire peu de plis. Sauf qu'un 4 peut parfaitement l'emporter.

El Diablo reprend ce principe et multiplie par 3 chaque cartes. Vous jouerez donc avec un jeu de 1 à 15, présentes trois fois chacune.

L'autre particularité réside dans trois cartes aux pouvoirs spéciaux :

El Diablo est un 16 et un 0, le joueur qui le joue choisit sa valeur.

El Cameleon permet de copier la carte de n'importe quel joueur.

El Mago permet au joueur qui le joue d'ôter ou d'ajouter 5 pts à la valeur de la carte de n'importe quel joueur.

Au fil des parties, les joueurs vont apprendre à utiliser ces cartes spéciales aux bons moments, à faire des coups fourrés à leurs adversaires, à les surprendre et à pouvoir peut-être réaliser l'objectif qu'ils s'étaient imposés. En sachant qu'un pari réalisé est multiplié par lui-même sur la table de marque, tandis qu'un pari perdu se retranche simplement.

De mon point de vue, El Diablo est le parfait jeu de plage : dynamique, vite joué, règles claires vite expliquées. Il a aussi pour lui des cartes à l'esthétique soignée et des illustrations magnifiques ! Une très bonne alternative au tarot, un jeu sans doute plus fun et drôle que ce dernier.

Commentaires

Default