Effeuillage réussi

8,6
Basé sur les mêmes mécanismes que patchwork (pose de tuiles afin de combler son plateau individuel) indian summer pour autant n’en est pas que la copie, il se démarque par son côté bien plus stratégique.
Le jeu est accessible très tôt (dès l’âge de 7 ans sans problème) et les règles s’expliquent en 5 minutes. Le matériel est soigné et les graphismes sont très plaisants. La thématique est plutôt bien en accord avec les mécanismes du jeu.
Il va falloir combler 6 zones (constituées chacune de 12 cases) de son plateau avec des tuiles feuilles pouvant couvrir 3, 4 ou 5 cases et dont l’une des cases est fenestré permettant ainsi d’apercevoir la case du plateau recouverte. Sur le plateau il y a des cases avec des bonus récupérables si on ne les couvre pas entièrement (d’où les trous dans les tuiles). Les bonus octroient des pouvoirs ou la possibilité de faire des actions additionnelles.
Le premier à avoir rempli entièrement son plateau à gagner.
Il s’agit donc d’une course de vitesse avec un piment particulier : la possibilité d’agencer les fenêtres des tuiles feuilles pour récupérer des tuiles animales et doubler les bonus. Autre système intéressant : la possibilité avec deux bonus identiques d’avoir un bonus supérieur (faut-il mieux utiliser le 1er bonus deux fois ou avoir un bonus plus fort une fois ?).
On pourra reprocher à Indian Summer son manque d’interaction. Mis à part la possibilité de chiper une tuile à un adversaire sans réelle grande conséquence en réalité et la bataille pour l’acquisition de 3 tuiles animaux en exemplaire unique, on joue chacun de son côté.
Indian summer est donc un jeu tout public plutôt sympa et qui a comme intérêts par rapport à Patchwork d’être plus calculatoire et surtout de pouvoir se jouer à plus de 2 joueurs.

Commentaires

Default