Ce jeu est sorti le 14 janv. 2003, et a été ajouté en base le 14 janv. 2003 par Monsieur Phal

édition 2001
Par Martin Wallace
Illustré par Peter Dennis et Ian Legge
Édité par Winsome Games et Warfrog

Standalone 38 extensions 3 éditions

Du Rail, Du Rail !

Ah, Age Of Steam. A la seule évocation de ce nom, les yeux pétillent, les coeurs palpitent, les gens s'agenouillent, le printemps renaît même en hiver, et le monde entier se met à chanter des cantiques à la louange du grand Wallace. Ce n'est pas pour rien que le jeu a donné naissance à des sectes de douzophobes et de douzophiles forcenés, tant il fait partie des jeux qui marquent une génération. Car oui, Age Of Steam est déjà une légende ludique, et ce malgré son matériel d'une austéri… euh ! fonctionnalité à faire pleurer un clown. Mais qu'importe le flacon, comme disait l'autre- et nul doute qu'il devait être un grand amateur d'Age Of Steam pour affirmer ça.

Voilà donc un jeu tout comme j'aime: un jeu de réseau, de blocage, de gestion, mais aussi de vraie simulation économique (à la bizarrerie près que le chemin le plus long entre deux points est toujours le plus rentable); un jeu à l'interaction extrême, d'une tension insoutenable, d'une violence inouïe, ou chaque coup doit être minutieusement soupesé si l'on veut survivre dans la jungle ferroviaire, tant les risques d'élimination (et oui!) sont dramatiques. Un vrai jeu de stratégie, de planification et d'optimisation, où le hasard est savamment distillé au compte-gouttes. Bref une tragédie moderne, avec de vrais morceaux de charbon dedans.

Pour toutes ses qualités, Age of Steam est toutefois un jeu exigeant, comme souvent avec Wallace. De par leur extrême tension financière, les premiers tours sont généralement impitoyables, et une partie à elle seule ne suffira peut-être pas à débroussailler sa grande profondeur. L'ordre du tour, par ailleurs, est là encore d'une importance capitale, et chaque enchère à elle seule promet des moments de tension croustillants, où la sueur perle, les cerveaux fument, et où les neurones éclatent.

Bref, Age Of Steam est un véritable must have, must play, must sleep with. Sa foultitude d'extensions, qui nous font voyager aux quatre coins de la terre et même au-delà, et le positionnement initial des cubes, promettent en outre une durée de vie extensible à l'infini. Sans crier gare (hum hum !), Age Of Steam est donc rentré à toute vapeur dans mon panthéon ludique, et il n'est pas près d'en sortir.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default