Du pain, des jeux et de la foi non de Dieu !

sur Trajan
10,0

La règle paraît complexe et trop riche à la première explication, et puis on se rend compte qu'on est relativement limités (et surtout que le temps passe vite !) et qu'il faudra faire des choix.
Qui plus est, chaque action ne peut pas forcément être effectuée à chaque tour, puisqu'il aura fallu penser à bien organiser ses écuelles d'action.
Sans compter sur les améliorations (action Trajan) que les couleurs des pastilles d'action vont réaliser.

Bref, beaucoup de choses à gérer : il faut être sur six fronts en même temps, organiser ses prochains tours, prévoir les demandes du peuple, bloquer parfois des actions trop riches pour ses adversaires, et savoir profiter des actions supplémentaires possibles (une habitude de l'auteur...) par l'action construction et parmi tout cela trouver la meilleure chose à faire dans le tour.

Le cerveau bout face à tant de choses, car on se retrouve confronté à un jeu de gestion par excellence, et même excellent.

Commentaires

Default