La Città

La Città

Édition 2000
Par Gerd Fenchel
Illustré par Claus Stephan
Édité par Tilsit et Kosmos
2 à 5 joueurs
Nombre de joueurs
12 ans et +
Âge
90 min
Temps de partie
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Magic Bazar
L'avis de Tric Trac sur ce jeu
Docteur Mops
Tric Trac team
8,0
Beau et réjouissant

Du pain, de la culture, de l’eau : la belle vie

8,0

Type de jeu : Qui donne envie de se laver, d’aller à l’école, de se cultiver (et de cultiver)

Nombre de parties jouées : 7

Avis compendieux : Un jeu dont la belle mécanique schématise bien le thème : les problématiques du développement des villes. D’aucuns le comparent à Sim’City. Peut-être, connais pas. Une expérience à 2 joueurs n’a pas été convaincante. Les parties peuvent être assez longues (plus de deux heures) pour un jeu de ce type, les joueurs pouvant être amenés à se prendre la tête entre deux mains. Attention aux joueurs belliqueux : si vous voulez attirer la population d’une ville adverse, pensez à remplir vos granges avant (je dis pas ça pour moi, je ne suis pas belliqueux, moi). Et à vous demander s’ils ne vont pas partir le tour d’après.

Clarté des règles (5) : Tout à fait correcte, on n’a pas vraiment besoin de s’y référer par la suite.

Qualité du matériel (4) : Bien jolis tous ces petits personnages : en plus il y a des hommes et des femmes, alors attention en plaçant les pions de populations, mais ça n’a aucune incidence en terme de jeu. Certaines tuiles sont parfois difficiles à distinguer au début, et puis quand toutes les villes sont développées, on peut avoir du mal à analyser quel bout de ces villes tentaculaires est à qui. Je veux dire que ça ne saute pas aux yeux, mais ça fait parti du charme du jeu.

Reflet du thème (4) : Bon, c’est un jeu quand même au demeurant assez abstrait, le peuple versatile qui veut un coup des baignoires, un coup des tableaux et un coup des tableaux noirs, ça risque de faire rugir certains, mais l’ensemble reproduit (très) bien les problèmes qui se posent lors du développement d’une ville : ne pas aller trop vite mais assez quand même, ne pas oublier de nourrir les bestiaux, penser à avoir des sous… On s’y voit bien finalement à la place du seigneur qui fait des villes pour faire son malin et qui finalement se fait des cheveux blancs. Mais bon, d’un autre côté, les événements comme « bonne récolte », hein, ça ne se commande pas, normalement, et bien là, si.

Avis comportant ratiocinations et autres superfétations : Mis à part une partie à 2 joueurs qui ne m’a pas convaincu donc, toutes celles que j’ai faites (avec des joueurs variés) ont été fort intéressantes. La mécanique est en général difficile à appréhender pour les débutants en début de partie, mais les tours subséquents, les plus importants, tournent bien. Bon, évidemment, quand je dis que les tours du début sont moins importants, ce n’est pas si vrai que cela, comme à tous les jeux de développement, une erreur importante en début de partie peut compromettre tout le développement à venir. J’ai l’impression que c’est un jeu où il ne faut pas être par trop belliqueux et où la meilleure attaque, c’est la défense : en cherchant à protéger ses villes en ayant des développements dans les trois catégories (santé, éducation, culture), on perdra certes un citoyen de temps en temps contre une ville possédant un grand développement dans une catégorie, mais on pourra se rattraper aux autres tours (le nombre de citoyen partant étant limité à 1 par couple de villes adverses, quelle que soit la différence en nombre de baignoires par exemple). Et en plus il faut chercher les trois points par ville attribués à la fin lorsqu’elles ont les trois aspects. Mieux vaut avoir ses 4 villes (deux petites cachées derrière les grandes) avec les trois développement chacune que deux grandes villes tentaculaires qui restent vulnérables. Selon la configuration (nombre de joueurs), il existe des emplacements très intéressant pour construire ses nouvelles villes, il ne faut pas les laisser aux autres, même si le fait de construire une ville en début de partie ralentit son développement. Enfin bref, il y a pas mal de choses auxquelles il faut penser, c’est un jeu de développement, quoi.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default