Ce jeu est sorti le 26 janv. 2003, et a été ajouté en base le 7 août 2002 par Monsieur Phal

édition 2003
Par Serge Laget
Illustré par Franck Dion
Édité par Jeux Descartes et Eurogames
Distribué par Descartes

Standalone 2 extensions 2 éditions

Du gros jeu, mais du bon!

Mare Nostrum est un gros jeu de gestion/diplomatie/conquête qui demande de bloquer bien 3 heures avant de commencer (une partie durant rarement moins de 2h, mais souvent plus).

Au rang de ses défauts, je n'aurai qu'un reproche à formuler: la fin de partie peut parfois être laborieuse si le maître du commerce empêche tout échange, ce qui est bien sûr dans son intérêt s'il ne peut pas finir et qu'échanger permettrait à un autre joueur de gagner.
Ah si, un autre petit soucis: la taille du plateau de jeu requerrant une table d'au moins 3m sur 1m!

Voyons maintenant ses qualités. Le matériel, tout d'abord, est de très bonne facture avec un design plus que réussi. On est tout de suite plongé dans l'ambiance.
Ensuite, les mécanismes de jeu, assez simples mais astucieux, qui favorisent la constitution souvent éphémère d'alliances sans imposer le recours à la voie militaire. Tout dépend des choix tactiques des joueurs; si ceux-ci veulent jouer "musclé", il faut bien se défendre...
La phase de commerce, assez difficile à aborder lors des premières parties, est capitale pour le développement des joueurs.
Autre gros attrait: l'importance majeure de l'attribution des titres. Si leur influence est moindre en début de partie, ils deviennent de plus en plus essentiel au cours du jeu et conditionnent souvent la victoire (notamment le leader politique...). Ils apportent donc un aspect tactique considérable.

Il faut par contre admettre que Mare Nostrum est souvent frustrant, notamment lorsque les alliances sont trahies ou lorsque l'on est sur le point de gagner et que les autres joueurs le remarquent... Le tour suivant consiste généralement à massacrer le favori (il est rare de passer à travers cette étape quand on prend l'avantage...). Cela justifie d'ailleurs la tactique consistant à ne construire aucun héros/merveille en attendant de pouvoir construire directement les pyramides.
Mais cette frustration ne fait que renforcer l'envie de rejouer afin de tester de nouvelles stratégies et éventuellement de se venger de tel ou tel coup pendable dont on a été la victime.
De même, on refait souvent les parties terminées avec les autres joueurs en disant:
"-Oui mais si tu m'avais pas attaqué j'aurai fait ça...
-Oui mais dans ce cas là t'aurais pu m'envahir...
-Mais non patate on était alliés!
-Euh... Oups! Désolé..."

Au final, Mare Nostrum est un jeu de grande qualité, tant par son matériel, l'ambiance qui s'en dégage et les mécanismes intéressants qui l'animent que par l'envie de rejouer qu'il laisse une fois la partie achevée.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default