BattleLore

BattleLore

Édition 2006
Par Richard Borg
Illustré par Julien Delval
Édité par Days of Wonder
jusqu'à 2 joueurs
Nombre de joueurs
10 ans et +
Âge
60 min
Temps de partie
70,00 € prix de vente conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Magic Bazar
L'avis de Tric Trac sur ce jeu
Monsieur Guillaume
Tric Trac team
10,0
Que faiblisse si je trépasse...

Du fun, du fun, et encore du fun. Une autre partie ?

10,0

Pour commencer, un petit avertissement. Battlelore est un jeu qui a été initialement édité en 2006 par Days of Wonder, mais l'éditeur s'est laissé surprendre par la richesse de la gamme. Après plusieurs extensions, il a fini par conclure qu'il ne pouvait pas continuer à gérer cette licence s'il souhaitait ne pas délaisser ses autres publications. Ne souhaitant pas l'interrompre pour autant, il a donc cherché un repreneur qu'il a trouvé en 2009 en la personne de Fantasy Flight Games, un éditeur américain qui a déjà démontré son savoir faire en jeux au matériel riche, et en particulier avec des figurines. On peut encore trouver en boutique au moment de la rédaction de cet avis des boîtes Days of Wonder, mais par la suite ce sera probablement Edge Entertainment qui les distribuera, cette boîte basée en Espagne se chargeant de la diffusion européenne des produits FFG.


Si vous connaissez déjà Mémoire 44, Battlelore est le portage de ce système de jeu dans un univers médiéval. Ce qui est impressionnant, c'est que quand on pratique les deux jeux, on se rend compte que si les mécanismes se ressemblent beaucoup, chaque jeu a quant à lui sa propre identité. En effet, les toutes petites différences de règles changent déjà pas mal de choses. Mais c'est surtout le simple fait qu'avec le passage de combats essentiellement à distance à des combats essentiellement au contact, toute la tactique de déplacement et d'utilisation du terrain change.

Côté matériel, Battlelore est très riche, et si on peut hésiter à sortir la carte bleue dans la boutique malgré le poids prometteur de la boîte, quand on rentre à la maison et qu'on soulève le couvercle on comprend finalement où est passé notre argent et on ne regrette rien. Un joli plateau bien robuste, des myriades de figurines, des cartes hautes en couleurs, des dés décorés, des tuiles recto-verso, des pions bien épais, des supports de cartes, des gobelets pour ranger les pions (non, ce ne sont pas des tabourets pour éléphants) des aides de jeu cartonnées, un manuel de règle tout en couleur, et un livret de scénarios. Ouf !
Si on veut pinailler, les gobelets sont bien mignons, mais ils ne s'avèrent pas pratiques compte tenu que le nombre de pions qu'ils contiennent est censé être public. Autre petit reproche: les cartes sont en carton bien épais et de bonne qualité, mais la pellicule protectrice qui a été placée dessus a parfois tendance à s'écailler dans les coins... La peinture des dés de certaines boîtes ne tenait pas plus de quelques parties, mais Days of Wonder a immédiatement réagi en mettant en place un programme de remplacement gratuit sur simple demande sur leur site. Réactivité et efficacité : bravo !

Même si l'épaisseur du livre de règles peut faire peur au début, il est en fait rempli d'illustrations et d'exemples applicatifs. De plus il est découpé en chapitres bien identifiés regroupés en trois sections qui permettent de retrouver rapidement tout ce dont on a besoin. Les scénarios sont progressifs et permettent d'appréhender les mécanismes petit à petit. D'abord les règles de base (activation, déplacement et combat), ensuite on introduit les races non humaines (gobelins d'abord, puis les nains), puis vient le tour des créatures, s'ensuit la magie, et on termine par le conseil de guerre. Des cartes récapitulatives sont même à disposition pour garder sous les yeux les petits détails auxquels on ne serait pas encore habitué. Un modèle du genre pour un apprentissage complet et tout en douceur.

Le jeu lui-même étant basé sur l'utilisation de cartes et de dés, il est forcément sujet à la chance, et si vous n'aimez pas cela autant vous diriger vers d'autres sujets. Mais si cela ne vous rebute pas, vous découvrirez que l'on apprend à orienter cette chance dans les parties. Ainsi du côté des cartes, il ne faut pas jouer en espérant obtenir les cartes qui vous manquent, mais en fonction de celles que vous avez déjà. Ainsi vous limitez l'impact qu'aurait sur vous une mauvaise pioche (puisque vous avez déjà de quoi enchainer). Egalement du côté des dés, à vous de vous placer de façon à optimiser le nombre de dés dont vous disposerez, ou à diminuer les possibilités de l'adversaire.

Comme à chaque tour un joueur va généralement agir avec seulement quelques unités (généralement de 1 à 3), le rythme est fluide et les tours s'enchaînent rapidement. Avec un temps de jeu de l'ordre d'une heure pour la plupart des scénarios (en comptant la mise en place et le rangement), Battlelore est facile à caser et on pourra enchaîner les parties sans déplaisir si on dispose de plus de temps.

Du côté des scénarios, la boîte de base en propose déjà une dizaine, et une communauté très active en a généré... plusieurs centaines (!) d'autres que l'on pourra trouver sur le net (sur le site du jeu chez FFG). Scénarios indépendants ou campagnes complètes (le résultat d'un premier scénario vous dirigera vers tel ou tel autre scénario pour continuer l'hsitoire en fonction du camp vainqueur), scénarios historiques (sans utilisation de races non humaines ou de magie) ou fantastiques (avec...), la variété est de mise et un système de notation permet de repérer facilement les plus appréciés.
Côté historique par exemple, un passionné de la guerre des deux roses a ainsi reconstitué les 18 batailles qui ont décidé de la succession au trône d'Angleterre au XVème siècle. Et côté fantastique, les multiples adaptations de batailles épiques comme celles que l'on peut trouver dans Le Seigneur des Anneaux ne manquent pas. De quoi s'occuper déjà un bon moment, sans compter les multiples extensions que l'on peut maintenant acquérir pour étendre encore davantage les possibilités.

En conclusion, Battlelore est un jeu plutôt facile d'accès, très riche, et au matériel pléthorique. Une réalisation quasi-parfaite pour un résultat extrêmement ludique.
A noter que j'ai pu le mettre à l'épreuve avec autant de succès envers un public féminin que masculin...

La petite touche supplémentaire si vous avez du temps et un tout petit peu de talent consiste à peindre les figurines. Mais après il faudra trouver un moyen de les ranger car il ne sera alors plus question de les entasser en vrac dans la boîte...

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default