Ce jeu est sorti le 20 sept. 2014, et a été ajouté en base le 19 juin 2014 par Docteur Mops

édition 2014
Par John Vortex
Illustré par Alexandre Honoré
Édité par La Haute Roche
Distribué par Asmodee

Standalone 2 éditions

Du bluff forcé, des moments de franche poilade !

Il y a peu à dire sur le mécanisme de l'Arlequin. Un jeu de cartes tout ce qu'il y a de plus classique basé sur des combinaisons de cartes habituelles (paire, brelan, suite, ...). Je tire des cartes, je fais une annonce à mon voisin de gauche, il me croit ou il ne me croit pas. Et ça s'enchaîne.

Très dynamique donc. Mais ce qui fait toute la force du jeu, c'est en vérité le système de tentative de révélation d'un bluff. On révèle carte par carte, et révéler la dernière des cartes de son adversaire fait perdre plus de points (s'il n'y a pas bluff). Du coup, on est parfois tenté d'abandonner la révélation en cours de route pour éviter de perdre trop de points... A tort ou à raison ! Et en fin de partie, les joueurs n'ont plus assez de points à engager pour révéler toutes les cartes, ce qui amène à des situations dantesques où l'on est persuadé que son adversaire bluffe tout en ne pouvant techniquement pas le révéler. Rageant, mais marrant !

D'ailleurs une révélation manquée est beaucoup plus pénalisante qu'un bluff révélé, ce qui encourage fortement les annonces les plus vicieuses, parfois même alors qu'on aurait pu annoncer autre chose sans bluffer. De plus, tant que les cartes ne sont pas mélangées, on peut avoir une idée de ce qui est déjà passé grâce aux annonces des joueurs... mais c'est à double tranchant car il y a beaucoup de jokers :
- Double paire valets et 7.
- OK.
- Carré de 7.
- Euh... Ca fait beaucoup de 7 là... Tu bluffes.
... Et la révélation donne 3 jokers et un 7 !

Comme il faut surenchérir par rapport à la combinaison précédente, il est parfois obligatoire de bluffer car il est impossible de faire une annonce correcte avec les cartes tirées. Ce qui peut amener à des hésitations :
- Hum... voyons... voyons...
- Tu bluffes !
- Mais, j'ai encore rien annoncé... !
Toutefois après quelques parties, l'hésitation peut à son tour devenir une arme de bluff. On commence à faire semblant d'hésiter alors qu'on a tout ce qu'il faut en main et le jeu prend alors tout son sens. Double guessing, quand tu nous tiens !

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default