Ce jeu est sorti le 13 avr. 2018, et a été ajouté en base le 7 nov. 2017 par Bombyx

édition 2018
Par Bruno Cathala et Florian Sirieix
Illustré par Felideus Bubastis
Édité par Bombyx
Distribué par Asmodee

Standalone
Frais de port ajustés en fonction du montant total et/ou de votre abonnement.

Dream off

Tout d’abord, arrêtons nous sur la boite qui, avec son parti pris photoshop steam punk, tape juste et attire l’oeil. Le plateau, les cartes, les figurines sont réussies. Même si je n’adhère pas à l’esthétique, on ne peut que féliciter l’éditeur et le, les graphistes ? (j ai un doute sur la véritable existence de Felidus Bombastis), du travail fourni, fourmillant de détails jusque dans les noms des machines. Gros travail, magnifique (à part la bouche que, bon, ça rappelle le dentiste, non ?). Autre bon point, le fait d’intégrer la boite de rangement des ressources dans le plateau. Gadget, peut être, mais tellement utile.

Le jeu. Bon, là je suis moins enthousiaste. C’est un jeu de course et d’optimisation avec des subtilités mais au final il est classique : ressources, cartes à activer en 2 temps (les acheter puis les activer), assemblage, déconstruction… et ce charbonium qui à une puissance énorme… Avec ce jeu on retombe dans les travers de Mr Cathala (même s’il n’est pas seul sur le coup) quand il fait des jeux en tant que mécanicien qui connait son boulot, façon Fourberies… : du matos, du décorum, une mécanique éprouvée qui fonctionne mais un manque de fun et de saveur qui ne nous a pas plongé au cœur du jeu.

Tout cela à cause du thème peut être. Nous sommes dans usine qui fabrique du rêve, mais les machines sont cassées… Avec ça je pensais tomber sur quelque chose de poétique, de léger, qui m’emmène au-delà de simples mécaniques, je pensais qu’on allait me raconter une histoire. Et on me laisse avec de la gestion. C’est un peu comme être invité chez Wily Wonka et ne visiter que la chaufferie.
Je crois que si on m’avait collé des mineurs en 1900 dans la Ruhr et des extracteurs en panne, j’aurais plus adhéré mais là, c’est assez froid et malgré tout ce bel attirail, ça ne nous a pas fait rêver. Rappelez-moi le titre du jeu ?

 Voir d'autres avis...

Commentaires (2)

morlockbob
morlockbob
merci pour la précision, je n 'avais même pas pensé à regarder tellement le pseudo me paraissait énorme
Chakado
Chakado
Je serais moins sévère que toi, parce que la mécanique m'a quand même pas mal amusé, mais je me retrouve assez dans ton avis.
Par contre, Felideus Bubastis est bien un véritable illustrateur freelance (certes sous pseudonyme) : http://www.felideus.com/
Default