Battlestar Galactica

de Corey Konieczka
Battlestar Galactica
8.57 
275 avis

Description du jeu :

Après l'attaque des Cylons sur les Colonies, les survivants exsangues de la race humaine sont en fuite, à la recherche de la Terre. Ils font face à la menace extérieure d'une attaque des Cylons, et à... En savoir plus

Prix de vente conseillé : 40,00 €

Dramaturgie et jeu

Les adaptations d'oeuvres de fiction en jeu se heurtent souvent à un même problème : comment être fidèle à l'intrigue de l'oeuvre tout en maintenant une certaine incertitude sur les événements à venir, et surtout une bonne rejouabilité?

On obtient souvent des jeux qui soit n'exploitent pas le potentiel dramaturgique de l'oeuvre qu'ils adaptent, soit des jeux un peu scriptés, engoncés dans la trame de l'intrigue ( j'ai eu cette impression là avec le trône de fer, par exemple ).

La grande qualité de Battlestar Galactica, c'est d'avoir fait de l'ambiance de suspicion permanente de la série, un de ses enjeux ludiques. Ce sont presque même les dilemmes moraux de la série qui sont transposés dans le jeu, puisqu'il n'est jamais possible d'être sûr à 100% qu'un joueur soit cylon. On se retrouve à ne plus accorder le bénéfice du doute, à accuser sans preuves, à abuser de son pouvoir...

D'un point de vue de la dramaturgie, le jeu peut puiser dans le foisonnement narratif de la série pour créer de nouvelles crises à affronter, créant des situations différentes à chaque partie. A cela s'ajoute une relative liberté d'actions pour les joueurs (Les actions politiques et tactiques notamment, laissent une belle place à la créativité). Et surtout, à cela s'ajoute le facteur humain ("lire" ses camarades de jeu) et une certaine violence (mettre en cellule un innocent).

Le jeu frise la perfection, on peut juste regretter un tout petit peu trop de fidelité en ce qui concerne la menace des attaques spatiales. En début de partie, le battlestar est encerclé, il n'est donc pas rare que le début du jeu soit beaucoup consacré aux combats spatiaux, pour ensuite disparaître peu à peu. Ce qui respecte plutôt bien l'arc narratif de la série ( grosse baston dans le pilote, puis les crises prennent le dessus ), mais me paraît un peu étrange dans un jeu. On espérerait plutôt une montée en puissance de la menace des vaisseaux et un beau combat final...

C'est là un détail, mais qui montre bien peut-être le danger de la tentation d'être trop fidèle, quitte à figer un peu le jeu. Cela reste assez marginal dans celui-ci, qui je pense parviendra à renouveler suffisamment les parties (via les crises, les pouvoirs et la loyauté des personnages, les combinaisons sont immenses).

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default