Ce jeu est sorti le 15 déc. 2006, et a été ajouté en base le 31 août 2006 par Meeeuuhhh

édition 2006
Par William Grosselin
Illustré par Didier Poli
Édité par Take On You
Distribué par Asmodée

Standalone 15 extensions

Dommage...

Autant le dire immédiatement: la note donnée à ce jeu est à la hauteur de la déception énorme que j'ai ressentie en le découvrant.

Clairement, le département promotionnel a bien fait son job, et a mis en avant les points positifs du jeu: des belles figurines qui donnent bien, un plateau de jeu merveilleusement illustré, et un système de déplacement et de calcul de lignes de vues novateur, simple et original.

Tout cela est juste et vrai, mais malheureusement, on sent bien que derrière le travail graphique, la volonté de fournir un produit jouable n'est pas vraiment présente.

Les figurines des alliés, par exemple, n'ont pas vraiment de grands signes distinctifs qui permet de les identifier au premier coup d'oeil, à part pour l'héroïne et le gros black bien musclé, évidemment. Les trois autres se ressemblent comme deux gouttes d'eau, et c'est uniquement par la pose du personnage et le chargeur latéral d'une mitraillette qu'on peut différencier le héros du troupier.

Autre gros point noir: les capacités spéciales, nombreuses et variables en fonction de la "configuration" de l'équipement de chaque personnage, sont loin d'être facilement mémorisable. On se surprend à feuilleter le livret de règles toutes les cinq minutes pour essayer de voir ce qu'on peut faire pour optimiser un minimum ses coups.

La lisibilité des cartes n'est pas non plus très grande, car elles sont bien trop sombres: heureusement que les cercles pathfinder sont là pour aider à retrouver les portes et les passages. Malgré tout, toutes ces ténèbres nuisent au plaisir de jouer.

Le système de jeu en lui même n'a rien d'original: White Wolf l'a inventé dans les années nonante pour son jeu de rôle Vampire, et il n'y a vraiment rien de neuf sous le soleil. Si ce système peut être adapté aux parties de jeu de rôle, pour un jeu de stratégie et de tactique comme Tannhauser, il laisse beaucoup trop la place au hasard: ça devient vraiment une question de bol aux dés, et contrairement à Blood Bowl ou à Mémoire 44, ce n'est même pas réellement optimisable...

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default