Dixit Odyssey
Ce jeu est sorti le 20 sept. 2014, et a été ajouté en base le 24 sept. 2014 par Docteur Mops

édition 2014
Par Jean-Louis Roubira
Illustré par Piérô La lune et Marie Cardouat
Édité par Libellud
Distribué par Paille Editions

Standalone 5 extensions 11 éditions
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
OU

Dixit en plus pratique (ou presque)

Je dois avouer avoir été très perplexe à la suite de ma première partie de Dixit, il y a quelques années de cela. Plutôt fan de gros jeux à l'époque, j'ai été décontenancé par la simplicité de ce jeu et son côté "poétique", auquel je suis resté un peu hermétique. J'avais donc tendance à esquiver ce jeu autant que possible.... mais voilà, ma compagne, elle, a adoré ce jeu dès sa première partie et Dixit Odyssey a rejoint notre ludothèque. Et quelle bonne idée au final. Car je dois bien l'avouer, désormais, je suis conquis.

Ce jeu a quand même tout pour être un véritable carton dans le domaine familial :

- accessible à tous de 6 à xxx ans

- règles expliquées en 3 secondes ;

- des illustrations superbes ;

- un temps de jeu modulable ;

- jouable jusqu'à... tout plein de monde ! Ils mettent 12 sur la boîte, mais ce nombre peut facilement être dépassé sans grand souci en jouant par équipes.

- un vrai plateau de score, beaucoup plus sympathique que la version "branlante" originale ;

- des lapins... Ca plaît à tous les lapins non ?

Au niveau des petits bémols, car il en faut toujours :

- la première boîte avait des petits jetons sympa pour indiquer le numéro des illustrations, la plaquette en carton d'Odyssey présente un côté moins pratique (notamment pour cacher sa réponse).

- le jeu peut être très agaçant avec des compétiteurs purs et durs. Quand certains joueurs usent et abusent des allusions privées pour être sûr qu'un seul joueur à la table pourra saisir le message, le jeu perd grandement de son charme. Honnêtement, quand je joue à Dixit, c'est quand même plus pour l'ambiance autour de la table que pour tenter la victoire coûte que coûte !

- le renouvellement : au bout d'un moment, on revoit sans cesse les mêmes cartes et il devient plus facile de repérer les thèmes qui peuvent revenir.

Donc voilà, pour les hermétiques au côté magique de ce jeu, ceux qui auraient été rebutés par leur première partie, ou par leur incapacité à "gagner" à ce jeu, je ne peux que vous inviter à lui redonner une chance... peut-être dans quelques années si vous avez vraiment détesté, car c'est un jeu qui vaut vraiment la peine d'être pleinement vécu.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default