Diplomatie, guerre et trahison

7,7
Cette nouvelle édition (Mercury games - 2016) de "Princes of the Renaissance" est magnifiquement illustrée et le matériel est conséquent.

Le jeu est en VO anglaise mais il y a très peu de texte sur le matériel et les règles VF se trouvent sur le site de "ludism" notamment.

Le jeu est assez onéreux et ne plaira peut-être pas à tous malgré ses qualités.
En effet, ce jeu de Martin Wallace (2003) réhabilite de belle manière les jeux de diplomatie et de guerre avec quelques travers possibles: "kingmaking", part de chance existante (tirage de dés et de cartes).

Il nécessite des joueurs fins et retors car les coups tordus sont de mise et l'équilibre est nécessaire comme dans tous les jeux de diplomatie.

Il se base sur un système d'enchères avec une double monnaie (les pièces d'or et les jetons d'influence) et un système de batailles simple et efficace.

Il existe plusieurs voies stratégiques pour gagner qui seront à adapter selon la famille de Condottieri que vous incarnerez: la voie des armes, la voie du commerce, la voie de la trahison et tout mélange de ces trois grandes orientations. De toute façon vous ne pourrez gagner sans être un minimum diplomate: l'interaction est bien présente et le thème de l'Italie de de la Renaissance est très adapté; cela évoque un peu le vieux jeu Machiavelli (1978) de chez Battleline (mais ça ne nous rajeunit pas...) avec des mécaniques plus modernes.

On aurait presque envie de lire ou relire "Le prince" de Machiavel pour préparer sa prochaine partie...

Commentaires

Default