Ce jeu est sorti le 26 oct. 2010, et a été ajouté en base le 15 févr. 2010 par 20.100

édition 2010
Par Michael Kiesling et Wolfgang Kramer
Illustré par Vincent Dutrait
Édité par Gameworks
Distribué par Asmodee

Standalone

Difficile retour

Ca fait maintenant longtemps que je n'ai pas joué à Tikal premier du nom, ni à aucun des deux autres de la série. J'ai donc l'esprit assez frais quand j'aborde la seconde mouture de ce jeu. Qui n'a finalement pas grand chose à voir, mais premièrement on était prévenu, et deuxièmement, à la limite, tant mieux (sauf que du coup tikal DEUX, ça fait un peu "profitons de la bonne aura du un"). Soit.

Les règles sont assez claires, le mécanisme aussi. Par contre, quel avantage au premier joueur ! On me dira que c'est pour ça qu'il y a deux manches, et que l'ordre s'inverse à la seconde, mais quand même, le premier joueur se retrouvant dernier est bien lancé !
Hormis ça, on pourrait dire que le facteur chance est faible vu que quand on pioche (et on pioche ! tuiles, jetons, cartes, ça n'arrête pas), on choisit parmi trois. Mouais, n'empêche que si mes tuiles vertes se retrouvent au fond, elles sont au fond ! De même les trésors, leur valeur qui change au fur et à mesure des ventes, c'est une bonne idée au départ, mais c'est totalement incontrôlable, et celui qui aura eu de la chance/le nez creux (chacun choisira ce qu'il voudra) pourra amasser un pécule sympa. Dans le cas contraire, la perte sèche est assez rude.

Bref, un ensemble de bonnes idées, mais au final on a quelque chose de relativement incontrôlable. On ne peut pas à la fois choisir sa (ou ses) couleur de clés ET la (ou les) couleur de salle (on score plus si on a plusieurs fois la même couleur).

Un autre gros défaut du jeu, c'est la longueur. A 4, on attend beaucoup trop son tour. Pourtant ça se joue assez vite, mais étrangement, on bouge sa barque, on choisit sa tuile, on bouge son explorateur, on ne fait pas grand chose au final (surtout par rapport à ce qu'on voudrait faire), et malgré ça (ou à cause de ça), on attend.

Dommage, les références étaient solide, le jeu présentait bien.

Pour terminer, une note positive quand même : le jeu est magnifique. Illustrations sublimes, pièces agréables à manipuler, boite de rangement tout-à-fait digne de Game Works (c'est donc pas peu dire). Ca ne rattrape pas grand-chose malheureusement

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default