The Big Book of Madness

de Maxime Rambourg
The Big Book of Madness
8.37 
107 avis

Description du jeu :

Ouvrez-le si vous l’osez !« Bienvenue dans la plus grande école de magie au monde ! Depuis des millénaires, elle forme les apprentis magiciens aux sortilèges les plus extraordinaires, faisant d’eux le... En savoir plus

Achetez ce jeu sur :

Difficile mais très convivial

Après plus d'une dizaine de parties (à 2,3 et 4 joueurs) je considère The Big Book comme un excellent jeu coopératif. S'il peut arriver qu'à deux joueurs certaines parties se déroulent (trop) facilement, le challenge est généralement ardu, même en mode "facile" (il existe trois niveaux de jeu ainsi que des variantes augmentant encore la difficulté). L'immense qualité du jeu est qu'il provoque des discussions animées autour de la table. Chaque joueur a généralement deux ou trois actions intéressantes possibles et il y a rarement un meilleur choix absolu car on ne connait pas les obstacles à venir.

Le jeu se présente en effet comme une succession de monstres et malédictions à affronter (ou ignorer moyennant pénalités) avant le combat final décisif. Les effets des monstres et malédictions sont aléatoires et imprévisibles : cet aspect du jeu gènera ceux qui aiment le contrôle et la maitrise, ceux qui sont à la recherche de la stratégie ultime. Dans The Big Book il faut s'adapter en permanence aux évènements, faire pour le mieux sans garantie de réussite.

Mais si tout n'est pas maitrisable, on constate au fil des parties que certaines actions (soigner des folies, s'équiper de cartes puissantes) sont indispensables et d'autres (faire impasse sur un monstre) très utiles. Cela donne un petit atout à ceux qui connaissent le jeu mais l'effet leader (celui qui dit aux autres ce qu'ils doivent faire) est très atténué par rapport à d'autres coopératifs un peu plus prévisibles et mécaniques (ceux de Matt Leacock par exemple).

Le matériel est de bonne qualité; mention particulière pour le thermoformage très pratique. Le thème Harry Potter attire les jeunes joueurs et est correctement inséré à la mécanique du jeu (sorts, malédictions, monstres...). La rejouabilité est excellente avec huit personnages de base, une quinzaine de monstres, des sorts très différents et des malédictions plus répétitives mais à l'apparition aléatoire.
Les parties peuvent être assez longues en raison des discussions tactiques autour de la table (compter une heure à 4 joueurs). Le jeu est jouable jusqu'à 5 mais cette configuration, que je n'ai pas pratiquée, est mécaniquement moins intéressante pour les quatrième et cinquième joueurs qui ont un rôle moins actif dans la partie.

Les règles sont claires mais denses avec de nombreux points de détail importants, familiers des amateurs de deckbuilding mais pas forcément de tous les joueurs. Si vous gagnez trop facilement toutes vos parties il est probable que vous omettez un point de règle (prendre une folie quand on remélange sa pioche, ne réactiver ses sorts qu'à son tour de jeu et non si on vous fait rejouer (télépathie), ne pas détruire les éléments permettant d'acheter un élément plus puissant mais les remettre dans la défausse, ne pas mettre les éléments achetés directement dans sa main...). Les erreurs possibles sont nombreuses et comme le jeu est bien calibré, elles peuvent fausser totalement le déroulement des parties et votre perception du jeu. Ceci dit il est aussi possible que vous soyez surdoué.

The Big Book me semble un coopératif du niveau de Ghost Stories dans lequel le plaisir vient beaucoup de l'animation autour de la table car le jeu est coopératif ET convivial.
Une franche réussite à mon gout.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default