Identik
à partir de 3
Joueurs
8 ans et +
Âge
45 min
Temps de partie
30,00 € prix de vente conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Acheter chez CulturaBouton pour acheter sur Boutique Ludique

Dessinez, c’est pas gagné (pour autant) !!!!

8,0

Nbre de parties jouées : une dizaine environ – en famille

Toute le monde se souvient de Pictionary et de tous les ersatz qui ont suivis (ou précédés, c’est selon).
Eh bien, oubliez-les, ça vaut mieux car Identik, c’est autre chose que cela.
J’en entends déjà au fond de la classe qui se débinent en disant : « Euh, non merci, pas pour moi, je ne sais pas dessiner »
Voyons, c’est pas grave – Picasso non plus ne savait pas !

Le pitch : chacun à son tour, va prendre une carte avec une scène (déjantée en général – heureusement que l’illustrateur de Dixit n’a pas été approché pour ce jeu ), va la décrire en un temps record de 90 secondes (ouf, ça passe vite, ça !) aux autres joueurs qui eux vont s’atteler à la difficile tâche de dessiner tous les détails insignifiants ou pas décrits.
Après que le sablier ait crié « Time’sUp » (dans la version de luxe du jeu – dispo en 2011), les dessinateurs (un bien grand mot quand on voit les oeuvres) lâchent leurs crayons et on passe au jugement (dernier) selon 10 critères (parfois méchamment tordus mais c’est bien là tout le sel de ce jeu).
Pour ajouter du piment (après le sel), on ne juge pas son propre dessin (trop facile, hein !) mais bien celui de son voisin. Cela étant, ça s’envenime assez vite mais toujours dans la bonne humeur.
Du style : « M’enfin, je l’avais bien dit que le crocodile avait des sourcils ! Non ? Ca coule de source qu’un croco, ça a des sourcils, je ne devrais même pas à avoir à le dire ! »

Avec plus de 100 illustrations délirantes, on a le temps de voir venir avant de commencer le blazage

Pour finir, un petit truc tactique concocté par ma douce moitié : quand c’est toi qui décris la scène, tu vas aussi vite que possible en donnant un tas de détails en espérant que les autres n’en dessine qu’un de temps à autre - du moment qu’un seul capte le critère, c’est tout benef !
Mais où est l’ambiance, là-dedans, je vous le demande, hein ?
Nulle part bien entendu, n’oubliez pas que l’important c’est de participer mais que le but du jeu, c’est quand même de gagner, non ?
Dans cette optique, pas de pitié (pour les croissants !)

Jeu familial par excellence, Identik est à ranger à côté des Party games tels que Unanimo, Kaleidos, Time’s Up et consorts.

Un petit bémol : trop de gaspi de papier pour chaque partie, pensons un peu à la planète et prenons du papier recyclé.

Commentaires

Default