Des petites bourgades pour construire un grand jeu ?

8,6
On est toujours en quête de jeux comme Les Petites Bourgades, et toujours ravi d’en découvrir un d’une telle qualité : des titres rassurants pour le néophyte, mis en place en une minute, expliqués en deux, avec des tours de trente secondes, dont on peut prouver la simplicité en montrant l’extrême concision des règles, très joliment édités et illustrés et donc on ne peut plus rassurants, et pourtant d’une richesse tactique insoupçonnée.

Les 4*4 emplacements du plateau personnel et 7 bâtiments constructibles pourraient sembler ridicules, et suffisent pourtant amplement à garantir un subtil équilibre entre accessibilité, lisibilité, et profondeur, grâce à l’immense importance accordée à chaque choix de ressource et de placement pour ne pas se retrouver très vite incapable de construire quoi que ce soit.

S’il n’est pas franchement interactif, on se taquine de surcroît juste assez en annonçant volontairement ou involontairement les ressources n’arrangeant pas du tout nos adversaires pour qu’une véritable ambiance se crée autour de la table, bien entendu aidée par la fluidité du titre, où les décisions s’enchaînent à un rythme très soutenu pendant une grosse demi-heure, et jusqu’à la fin, puisqu’il y a toujours une surprise amusée à voir tout ce que les uns et les autres ont créé de différent avec les mêmes possibilités exactement – à l’exception de la légère asymétrie permise par la possibilité de construire un bâtiment unique.

Les Petites Bourgades est simplement un modèle du gateway game, passerelle entre les néophytes et les connaisseurs, passerelle entre l’inconnaissance du jeu de société moderne et sa richesse foisonnante !

L'intégralité de notre analyse détaillée des Petites Bourgades est lisible sur VonGuru : https://vonguru.fr/2020/02/15/les-petites-bourgades-un-carre-de-gazon-et-du-bric-a-brac-pour-eriger-une-ville-glorieuse/

Commentaires

Default