Aqua Romana

Aucune catégorie
Par Martin Schlegel
Illustré par Michael Menzel
Édité par Queen Games
2 à 4
Joueurs
8 ans et +
Âge
60 min
Temps de partie
35,00 € prix de vente conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Magic Bazar

" Des moines déguisés en taupes à Versailles »

6,0

Parties jouées : cinq à deux joueurs

Matériel : J’aime beaucoup. La planche est sobre, bien lisible. Les pions sont sympathiques (même si on aurait envie d’avoir autre chose parfois que bleu-jaune-rouge-vert à choisir), les tuiles sont très lisibles et agréables à manipuler et les architectes sont tout simplement formidables. Si, si, vraiment, je trouve l’idée de ces gros épouvantails en bois qui tournent autour de la planche très bien réalisée. Et ça reste très lisible.
Les règles sont claires.
La boîte se range dans les deux sens, couchée ou debout, et ça, je trouve ça pratique.

Thème : houlà ! Il faut reconnaître que de son côté, le thème laisse perplexe. J’aime bien la Rome Antique. Mais, l’aqueduc au milieu de la cour du palais… j’aurais mieux vu un Monsieur Le nôtre à Versailles, tentant de connecter ses bassins et ses jeux d’eau. Ou alors, des taupes sous un terrain de rugby, ou des moines asséchant un marais au Moyen Age…

Avis ("C'est mon opinion et je la partage") : C’est à chaque partie la même histoire, j’ai l’impression de jouer aux échecs. J’aimerais beaucoup essayer ce jeu à 3 ou 4, ça doit être beaucoup amusant. A deux, c’est très calculatoire, tout de même. Et la moindre erreur en fin de partie peut se payer cher. Le point crucial, je crois, est qu’il faut savoir fermer ses aqueducs au bon moment, même si ils ne sont pas finis. Car, en fin de partie, il y a toujours pas mal de monde autour de 7, 8 ou 9 et les derniers à finir se retrouvent à prendre les podiums qui restent (2, 3 ou 4). Il faut aussi essayer d’accrocher au moins un long trajet, parce que ça fait des points, en oubliant pas qu’il est plus facile de faire un long trajet avec plein de courbes qu’avec des lignes droites. Enfin, il faut réfléchir au placement des architectes au début du jeu, et là, je ne sais pas quoi dire. Les répartir en vue de futurs coups, en mettre le plus possible près de ses ouvriers ? Je ne suis pas très fort en stratégie, alors, pour l’instant, je fais ça au pif. Mais une chose importante, c’est que la différence de niveaux avec un adversaires sera rédhibitoire et le débutant risque fort de prendre de grosses tôles. Si vous devez jouer à deux, assurez-vous que votre partenaire et vous êtes du même calibre sur ce genre de jeu.
Et puis, c’est un jeu méchant aussi, assez agressif. Il faut aller enfermer l’autre dans son petit recoin, lui mettre des bâtons dans les roues, lui piquer son architecte, l’empêcher de jouer, c’est vraiment un jeu à confrontation directe, ça ne convient pas à tout le monde.

Bref, un jeu sympathique pour une soirée entre amis. Et si vos amis n’aiment pas la confrontation directe, optez pour un autre jeu.

Commentaires

Default