Ce jeu est sorti le 17 sept. 2007, et a été ajouté en base le 17 sept. 2007 par limp

édition 2007
Par Andrea Chiarvesio et Luca Iennaco
Illustré par Mad4Gamestyle
Édité par Ubik, Mario Truant Verlag, Edi Conso et ElfinWerks
Distribué par Millennium

Standalone 1 extension 2 éditions
Frais de port ajustés en fonction du montant total et/ou de votre abonnement.

''Dés''ception au royaume du hasard

J'ai souvent entendu parlé de ce fameux Kingsburg, hier j'ai enfin eu l'occasion d'y jouer à 4 chez mes voisins qui l'ont eu pour Noel. Le jeu date de 2007 et ça se voit graphiquement mais pas que.Coté calibre on est dans du familial, c'est pas compliqué on lance des dés, on les assigne à un personnage sur le plateau qui nous rapporte des ressources ou de la force miltaire et on construit des bâtiments sur son plateau perso dans un ordre défini. Les bâtiments vous donne de la froce militaire ,des PV des jetons +2 pour améliorer vos lancer de dés etc. Bon le choix en bâtiment est correct mais y a pas pléthore et à chaque partie ce sera les memes (sauf si vous investissez dans la coûteuse extension). Le lancer de dé voila le problème central du jeu car hormis les jetons +2 qu'on peut remporter (en gros 1 par manche), pas grand chose pour influencer les dés contrairement aux jeux de Stefan Feld comme les châteaux de bourgogne, contrairement à Troyes, à Bora Bora, ou encore à Alien Frontiers ou la on peut bien mieux contrôler ses résultats de dés. Du coup dans Kingsburg celui qui enchaîne les mauvais lancer de dés bien qu'il joue en premier pour compenser ne pourra pas avoir accès aux actions les plus rémunératrices et visiblement ça joue inéluctablement sur le sort de la partie. Cela s'est vu sur la partie d'hier, la joueuse (et qui pourtant connait le jeu) qui a eu les lancer les + mauvais a fini derniere. Etant donné qu'en + y a aucun PV de fin de partie dans ce jeu, faut pas se rater. Ensuite les monstres, a moins d'avoir que des lancer pourris de dé blanc (on lance 1 dé blanc pour donner + de force à tous le monde pour tuer 1 monstre (de force 2 à 9 je crois selon la manche) et de ne rien avoir construit pour avoir des +1 au combat et ne pas avoir sollicité des conseiller pour booster son militaire il est rare que les monstres posent probleme,je trouve ça tres accessoire du coup. Personnellement j'ai toujours été large. C'est mal fichu car rarement punitif. Je préfère les évènements dans Troyes qu'on est obligé de combattre et qu'on combat mutuellement. Dans Kingsburg chacun est obligé de combattre le monstre ce qui n'est pas réaliste du tout. Y a que 3 ressources dans le jeu, juste un conseiller qui permet de la conversion. Voila c'est assez minimaliste.

En conclusion, franchement trop familial , pas assez riche et profond, et trop hasardeux pour moi (trop peu de façon d'influencer les lancer de dés). Dans le placement de ''dés ouvriers'', il existe beaucoup mieux (cf: les jeux de Feld par exemple). Le jeu a mal vieilli je pense aussi. Point positif : avec des joueurs qui font pas trop d'analysis paralysis les parties sont pas trop longues.

 Les plus
 Les moins

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default