Déroutant et intrigant...

Cuba Libre est un CDG retraçant la période de la révolution cubaine et accessoirement le deuxième opus de la série COIN de chez GMT.

Cela faisait un moment que je voulais essayer cette série de jeu traitant des conflits asymétriques. J'ai choisi choisi Cuba Libre car sa carte plus petite et avec moins de zone que celles des autres opus me paraissait plus propice à une prise en main du système.

Je ne vais pas reprendre ici tout les mécanismes du jeu (la règle est disponible sur le site de l'éditeur) mais ceux-ci ne sont pas si complexes que cela. Cependant les nombreuses actions possibles, leur fort degré d'abstraction et la forte asymétrie entre les factions rendent le jeu assez lourd à maitriser.

Du côté du négatif:

  • certains "événements" sont très puissants et peuvent influer considérablement la partie si ils sont tirés à un moment opportun. Ce tirage des événements étant totalement aléatoire (on pioche une carte en début de chaque tour), cela introduit une forte dose de hasard au sein du jeu. Cela donne par moment l'impression de regarder le jeu jouer tout seul...
  • J'ai trouvé les factions Syndicate et Directorio moins intéressantes à jouer que les deux autres avec un jeu qui m'a paru un peu stéréotypé (mais cela vient peut-être d'une mauvaise façon de jouer ces factions de ma part...)
  • Un jeu difficile à sortir. Trop lourd pour des joueurs occasionnels, trop abstrait pour certains "wargameurs" (encore faut-il en avoir dans son entourage ludique) et trop hasardeux pour certains amateurs de jeux à l'européenne.

... et le positif:

  • un jeu très immersif avec un thème fort. Les évènements des cartes correspondent à des faits historiques réels avec des photos d'époque et parfois une touche d'humour assez sympathique (Event 36 par exemple...)
  • Un matériel de très bonne qualité pour un éditeur de wargame. On est dans le standard des jeux à l'européenne: plateau et boite en dur, cartes de qualité, etc.
  • Des règles pas si compliquées que cela et plutôt bien faites.
  • Jouable en solo avec ou sans les règles spécifiques (personnellement, comme d'autres joueurs, je préfère jouer toutes les factions sans utiliser les "bots")

En conclusion:

Très enthousiaste au début, j'avoue après six parties (4 en solo et deux en multi-joueurs) être plus mitigé... J'ai toujours du mal à évaluer si certains côtés désagréables du jeu viennent de ma mauvaise maîtrise des différentes actions ou de lacunes du jeu.

Cependant j'ai toujours pris du plaisir à chacune des mes parties et je trouve que ce jeu offre une expérience ludique aussi déroutante qu'intéressante.

Je m'attaque d'ailleurs maintenant en parallèle à Fire in the lake le quatrième opus de la série.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default