Caylus
Par William Attia
Illustré par Arnaud Demaegd
Édité par Ystari Games
2 à 5
Joueurs
12 ans et +
Âge
120 min
Temps de partie
35,00 € prix de vente conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Acheter chez CulturaBouton pour acheter sur Boutique Ludique

Déjà au Panthéon des incontournables...

9,1

Caylus, c'est du gros, c'est du lourd. Vous ne pourrez pas dire qu’on ne vous avait pas prévenu. Le jeu vise principalement les joueurs réguliers, qui attendaient impatiemment un bon gros jeu de développement/ gestion à la Princes de Florence ou Puerto Rico, où ce n'est qu'en se triturant les méninges qu'on parvient à l’emporter. Et bien avec Caylus, ils vont être servis.

Le système de jeu est essentiellement bâti autour d’une mécanique « je pose donc j’active » qui donne lieu à des dilemmes constants : car il n’y a jamais assez de place pour tout le monde, ce qui oblige à recentrer ses choix sur des priorités, car se poser s’est forcément s’installer chez quelqu’un et donc l’avantager , car même une fois posé un pion risque de passer à la trappe pour peu que le prévôt s’en mêle, car on hésite toujours à passer plutôt que de jouer pour récupérer son précieux argent, au risque de prendre du retard… Caylus navigue sans cesse sur la frontière entre opportunisme et stratégie de long terme, avec une interaction très forte, une gestion du timing essentielle, et rien ne s’y fait au hasard. Les voies stratégiques y sont nombreuses, subtilement équilibrées, et cerise sur la gâteau, le jeu garde toute sa saveur dans toutes les configurations. Bref, un vrai bonheur.

Autre point très agréable, malgré des règles relativement denses, la mise en route est immédiate, principalement grâce à l’ergonomie du plateau et à son système de symboles récapitulatifs très efficace. Une fois expliquées, les règles ne constituent donc plus une barrière : la visibilité est totale, et le jeu garde une grande fluidité. Si on devait lui trouver un seul léger défaut, ce serait sur la durée des parties, qui peuvent dépasser les trois heures au début, même si après quelques parties on descend facilement sous les deux heures, voire une heure à deux. Mais après tout quand on aime on ne compte pas.

Avec sa durée de vie inépuisable, Caylus dispose donc incontestablement de toutes les qualités requises pour s'installer dans le top de toute ludothèque. Sa carrière risque d’être grandiose...

Commentaires

Default