Ce jeu est sorti le 10 mai 2006, et a été ajouté en base le 13 avr. 2006 par Monsieur Phal

édition 2006
Par Franz Gaudois
Illustré par Olivier Fagnère
Édité par Tilsit
Distribué par Tilsit

Standalone

Déçu...

J'avais fait une partie de découverte du Combat des Fiefs il y a quelques années, avec son très sympathique auteur, lors de la nuit du jeu rennaise. Je n'avais pas été emballé plus que ça par le jeu, une très jolie maquette avec des tours en bois à l'époque, mais j'avais envie de lui donner une autre chance.

Ca m'a fait bien plaisir pour Franz qu'il ait enfin réussi à trouver un éditeur. Les photos sur le web avaient l'air pas mal, j'étais curieux de voir la bête de près et de lui donner une deuxième chance.
La première occasion se présente à la fête du jeu, pas le temps finalement, mais j'entends parler du matériel avec inquiétude...

La deuxième occasion sera la bonne, mais c'est une grosse déception.
Moi qui attache de l'importance au matériel, franchement, là, c'est vraiment très "cheap". Et pour 35 euros, c'est vraiment un handicap. Il y a des jeux à 20 euros avec un matériel bien meilleur.
Les tuiles, qu'on manipule, qu'on voit face cachée dans la pioche, sont assez fines, avec un dos... façon puzzle !!! Une sorte de carton vert, ni glacé, ni plastifié, rien.. Je ne me souviens pas avoir déjà vu dans un jeu récent des tuiles d'aussi faible qualité. Les dessins n'ont rien d'extraordinaire et certaines couleurs font qu'on confond un peu certaines d'entre elles pendant la partie, je trouve.
Les tours sont correctes, en plastique, mais font beaucoup plus fantastiques que médiévales. Dommage, celles de la maquette en bois étaient bien mieux...
Les divers marqueurs me semblent un peu inutiles, sauf peut-être dans des combats complexes à plusieurs joueurs, mais on aurait très bien pu s'en passer. A noter qu'il y a des jetons vierges prévus pour qu'on puisse noter des valeurs à la main dessus ! Etonnant...
Les règles, elles, me semblent d'un niveau "normal" : claires, bien illustrées, simples.

Même si le matériel compte, l'essentiel est quand même le jeu. Je n'ai pas plus accroché à ma deuxième partie qu'à la première : Baron est simple, un peu à la Carcassonne mais sans contrainte de continuité de paysage. Rien de follement original, mais ça se joue. Le principe de pioche est d'ailleurs un de ceux proposés comme variante pour Carcassonne : on prend la première tuile gratuitement ou bien on peut payer pour choisir la deuxième ou payer encore plus pour la 3ème. Le système de combat est bien pensé, mais il est malheureusement très statique : tout est lisible sur le plateau, aucun bonus ou surprise d'aucune sorte, ce qui fait que certaines positions sont rapidement imprenables. Dommage...

Pour le jeu en lui-même, dans une édition plus agréable, j'aurais bien mis un 3/5, mais Baron est vraiment desservi par son matériel quand on regarde son prix. A titre de comparaison, pendant la même soirée, on a joué à Aqua Romana, de Queen Games et à Thurn und Taxis, de Hans im Glück, tous les deux vers 30-35 euros tout comme Baron. La différence est énorme ! Plateaux épais, finition correctes, pions en bois, etc. C'est un autre niveau ! En plus, on ne peut pas dire que c'est forcément lié à la taille de la société, puisque Tilsit n'est pas si petit que ça et que, par exemple, la qualité de matériel des jeux Ystari, une toute petite société, est largement au dessus également pour des prix comparables...

Alors, au final, je suis déçu, bien déçu, même, en particulier pour l'auteur qui a traversé la France en long, en large et en travers pour faire éditer son jeu, mais qui n'a pas eu la qualité d'édition qu'il aurait mérité.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default