Thunderstone Advance : Towers of Ruin

de Edward Bolme, Mark Wootton et Mike Elliott
8.18 
5 avis

Description du jeu :

Une nouvelle version de Thunderstone totalement compatible avec la version d'origine. En savoir plus

Achetez ce jeu sur :
Ce que l'on aime
Aucun pour ou contre
Ce que l'on n'aime pas
Aucun pour ou contre
Catégories
Jeux de cartes

Deckbuilding et donjondestruction

Après avoir fait la découverte de Thunderstone via "le pic du dragon" nous avons craqué pour la version "Advance" qui semblait présenter pas mal d'améliorations plus que notables -d'après BGG-.
Grand bien nous en a pris.
C'est plus fluide, plus rapide, plus vivant quoi, plus beau aussi.
On retrouve donc cette base de "Dominion-avec-un-thème-et-du-fight" comme il est coutume d'appeler Thunderstone, ici avec différents modes de jeu. Les "scénarii" proposent des configurations très bien conçues où les combo (ou plutôt les "concordances" entre les cartes) sont assez évidentes mais le but n'est pas de deviner les "combo" mais bien de les mettre en place efficacement... Quand on parvient à sortir la bonne main qui tue, c'est que du bonheur ("j'ai tous mes héros bien équipés avec la lumière nécessaire et un bonus sur mes Xp, cette fois je suis au taquet pour affronter le dragon..."). Le jeu est très bien équilibré, avec un peu d'expérience de deck-building, on connait vite les dosages pour faire sortir ses mains-là.
Les monstres représentent de défis progressifs (coup de coeur pour les morts-vivants fonctionnant par hordes)... J'ai beaucoup aimé les trois scénar' mais vous pouvez également tenter vos propres config', et une fois que vous maitrisez le jeu, lancez-vous dans la variante "Epic" imaginée par Tom Vasel. Là c'est costaud, on mélange tout...(c'est un mode qu'on trouve dans les règles de la boite) au final, pas notre préféré, mais ça change.
Le thème est vraiment pensé... On "va au village" et là, on embauche des mercenaires (qu'on peut augmenter de niveau quand on a assez d'XP), on achète du matoss (qui doit être adapté à ceux qui le portent), on peut s'acheter des sorts qui nous apportent des effets sympas, ou des cartes de "villageois", des ptits gars qui peuvent venir nous prêter main forte, il y a aussi les adorables familiers... ^^
Et quand on se sent prêt, on descend dans le donjon affronter la vermine. Le plateau permet une lecture parfaite de la situation notamment au niveau de la lumière (plus on descend, plus il fait noir, mieux faut être équipé...). On pose alors sa main, on résout les effets et on voit quel monstre on peut se faire parmi les 3 qui s'offrent à nous. On regarde leurs effets de combat, leur force, leur valeur et on se lance. Une fois tué, celui-ci vient ensuite dans notre deck, nous apportant des Xp, parfois de l'or, parfois des points de victoire pour la fin de partie...parfois des malus aussi...
Voilà, comme je le disais, dans Thunderstone on n'est pas autant dans la recherche de combo-à-avalanche que dans Dominion : ici on est plus dans la construction de la main parfaite, à savoir, un bon équilibre entre équipement/sorts/héros/monstres. (En gros du vrai deckbuilding, pas du combobuilding !).
La puissance de nos mains monte au fur et à mesure du jeu, on peut vider les petits soldats de base pour prendre des vrais héros pour ensuite les monter eux-même plusieurs fois de niveau... Une sensation d'évolution très bien pensé... jusqu'au combat contre le gros boss de fin, comme dans les jeux vidéos.
Bref si vous cherchez une alternative quelque part entre Dominion et Artic Scavengers, il vous le faut tester le Thunderstone Advance !

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default