Décidément ...

10,0

J'ai un faible pour ce duo d'ingénieux auteurs (et de W.Kramer en particulier !)

Tout a été écrit, décortiqué et commenté sur Tikal. Pour ma part, j'ajoute ma modeste part à l'édifice et me situe du côté (très majoritaire) de ceux qui ont aimé le jeu.

En plus d'être beau et immersif,Tikal dispose d'une dimension stratégique patente, où les choix sont nombreux -10 points d'actions à dépenser, ce n'est quand même pas négligeable-.

On reproche parfois à Tikal sa part de hasard présent avec la pioche des tuiles hexagonales, mais la variante permet de gommer cette part de hasard.

Il est assez jouissif de laisser ses adversaires dégager des niveaux de temples et de leur souffler la majorité, ou de leur échanger des trésors qui rapporteront plus ou bien encore d'implanter un camp à un endroit judicieux.

Tikal est incontestablement une véritable réussite (une de plus) des prolifiques Kramer et Kiesling.

Commentaires

Default