Décède-moi si tu peux...

sur Gloom
7,5
Ce qui fait tout le charme de Gloom, c’est son humour parfaitement décalé, non sans rapport avec l’univers délirant de la famille Addams. Il faudra en effet affubler les membres de sa famille des maux les plus terribles de façon à ce que diminue leur niveau de Pathos. A contrario, on pourra jouer des événements heureux sur les personnages des familles adverses pour le leur faire augmenter.
Il y a de plus dans Gloom une dimension narrative (induite par les cartes) non négligeable, voire même indispensable, pour insuffler au jeu l’ambiance et le petit grain de sel délirant qui feront essentiellement l’intérêt des parties.
Côté mécanismes, on reste dans le classique pour un jeu de ce type (Management, choix de cartes / Combinaisons) si ce n’est les cartes transparentes qui mettront en valeur les différents modificateurs.
Le hasard inhérent à tout jeu de cartes, associé à certains effets dévastateurs des cartes Evénements - et le chaos qui en découle - rebuteront les gros tacticiens.

Mais pour peu qu’on accepte le second degré et qu’on s’implique activement à la narration d’histoires loufoques et délirantes induites par les Textes d’ambiance des cartes, ou pourra apprécier le jeu et passer un excellent moment ludique. De plus, après quelques parties, une bonne connaissance des cartes permettra d’élaborer un soupçon de stratégie. A déconseillé tout de même aux joueurs introvertis.

Commentaires

Default