Ce jeu est sorti le 15 janv. 2013, et a été ajouté en base le 15 janv. 2013 par Monsieur Phal

édition 2013
Par Inka Brand et Markus Brand
Illustré par Dennis Lohausen
Édité par Gigamic
Distribué par Gigamic

Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
OU

De la profondeur dans le déséquilibre

Plus, c'est mieux

Prenez un art injustement négligé dans le jeu de base (l'activité brassicole),
couplez le à un lieu supplémentaire de haute tenue,
positionnez quelques rencontres de comptoir inattendues (le Comte et la Duchesse qui viennent tailler le bout de gras dans le boui-boui local...),
... et vous obtenez : une extension qui renouvèle largement Descendance.

Le supplément de profondeur est indéniable ; il y a encore plus de choses à faire et on est donc encore plus écartelé entre les différentes possibilités. Des combos sont possibles, et le mécanisme de défausse des rencontres (histoire de ne pas laisser une carte qui l'arrange trop à quelqu'un) donne une sacrée tension à l'Auberge pour s'y ruer en premier.

Surtout à 4 et 5

Par contre, cette extension prend selon moi d'autant plus d'intérêt à partir de 4 joueurs.
En deçà, les personnages tournent trop peu pour proposer réellement du choix, même si on se contente toujours de ce qu'il y a.

On apprécie de plus la possibilité de jouer à 5 sans l'extension (pour une partie de découverte par exemple).

Au niveau du matériel, tout tient fort heureusement dans la boite de base.
Les nouveaux lieux venant s'incruster sur le plateau principal avec leur forme en dents de scie ont été soigneusement conçus pour s'intercaler au millimètre.

Mais sans voyager

Mon gros regret : cette extension ne corrige malheureusement pas le défaut d'équilibrage assez grossier du jeu.
Le domaine "Voyage" continue à être le moins rentable, quasi rédhibitoire pour la gagne.
Quatre cartes rencontres "boostent" l'activité Voyage ; c'est plus que pour les autres lieux.

Seules des circonstances exceptionnelles (autres joueurs qui se tirent fortement dans les pattes) peuvent éventuellement permettre de s'en sortir en voyageant, et je ne parle pas de la première place, je parle simplement d'être dans le peloton au score final.

Je continue, donc, à ne voir que des gens se casser les dents sur les voyages et se promettre de ne plus miser sur eux. Sauf à obtenir la carte "Voyageur" dès la première manche (cas assez rare), les joueurs avertis n'y mettront pas plus les pieds qu'avant avec cette extension. La seule utilité des voyages reste d'aller chercher trois points sur la première ville et décéder aux Archives dans la foulée.

Le jeu est donc toujours un peu biaisé de mon point de vue sur ce point, et c'est vraiment dommage

Conclusion

Malgré cela, c'est une extension intéressante qui devrait satisfaire les aficionados et justifier largement un achat.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default