De la gestion pour constituer son harem

sur Emira
10,0

Matériel : comme la plupart de leurs gros jeux Phalanx(Justinian, Mesopotamia ou Alexander the Great...), la boîte est lourde et bien remplie. Illustrations très sympa, inspiré par le charme des princesses des 1001 nuits.
Thème : Emira (qui devait s'appeler Harem) propose d'incarner des cheiks cherchant à attirer dans leurs palais des princesses aux qualités diverses (cuisine, ménage, romance...). Ce sont elles qui décident quel palais rejoindre en fonction de leur préférences. si certaines préfèrent l'apparence d'autres vont d'avantage être attirées par l'argent ou la taille du palais des cheiks.

Mécanismes : Chaque joueur possède un objectif secret qui lui est propre pour constituer son harem. il va falloir attirer les bonnes princesses. 6 actions sont disponibles pour les joueurs dont l'ordre dans le tour est décidé par des enchères, une action ne pouvant être effectuer que par un seul joueur.

Les actions sont en fait des améliorations (taille du palais, beauté du prince) ou des investissements dans des caravanes d'épices (gain d'argent) ou des chameaux (réductions sur les enchères). On retrouve un jeu de gestion/construction (genre Goa en plus simple). L'argent est le nerf de la guerre : gagner les enchères pour choisir son action et payer l'entretien de ses princesses à chaque tour.

Le thème politiquement incorrect est vraiment sympa et original, la gestion d'un harem avec ses princesses capricieuses et voleuses ou au contraire indépendantes financièrement mettent bien dans l'ambiance.

Commentaires

Default