Malédiction!
Par Andreas Pelikan
Illustré par François Bruel
Édité par Filosofia
3 à 5
Joueurs
9 ans et +
Âge
45 min
Temps de partie
30,00 € prix de vente conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Magic Bazar

De bons ingrédients pour une soupe hasardeuse !

6,0

J'ai couru acheter Malédiction dès sa sortie, guidé par les échos favorables qui en faisaient un nouveau Citadelles à la sauce Élixir, 2 jeux que j'apprécie depuis longtemps. Conclusion : pour ceux qui l'achèteraient comme moi pour d'éventuelles similitudes avec les deux jeux cités plus haut, je dis "halte-là" !

Malédiction rejoint bien sûr le thème d'Elixir (composition de potions à partir d'ingrédients), mais ici les potions ne rapportent que des points de victoire, et n'ont donc aucune influence sur le déroulement du jeu (aucun effet secondaire amusant ou favorisant votre victoire). Les cartes n'ont pas non plus l'humour que l'on retrouve dans Elixir, ici elles sont sobres et efficaces (bon, d'accord, c'est quand même sympa d'entendre votre voisin annoncer tout haut qu'il est Bourtax, le fameux tailleur de bourse...lol).

Malédiction n'a pas non plus la difficulté tactique de Citadelles dans le choix des personnages, car ici un choix est rarement crucial. Parmi les 5 personnages que l'on choisit, il faut essayer de maximiser les chances de faire quelque chose de bien, tout en sachant que la moitié d'entre eux seront inutilisés (annulés par un autre joueur) ou sous-utilisés (faveur), sans que l'on puisse le prévoir avec certitude.

Pour moi, pour mettre en valeur Malédiction, évitons donc la comparaison peu flatteuse avec les tactiques sournoises de Citadelles et l'humour d'Elixir.
Malédiction est un jeu plaisant (on tente des coups, et on voit ce que ça donne), parfois tactique (laisser la main ou pas), souvent surprenant (tiens, j'ai gagné ?), et dans tous les cas accessible à tous. Un bon moment à passer, et c'est bien l'essentiel !

Commentaires

Default