Ce jeu est sorti le 12 déc. 2011, et a été ajouté en base le 9 août 2011 par Monsieur Phal

édition 2011
Par Bruno Cathala et Ludovic Maublanc
Illustré par Miguel Coimbra
Édité par Matagot
Distribué par Surfin' Meeple

2 extensions
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
OU

De bonnes idées, mais une faille un peu génante...

Je ne donne mon avis sur un jeu ou une extension qu'après avoir joué plusieurs parties afin de garantir un maximum d'objectivité.

Il m’aura fallu du temps pour venir poster mon avis sur ce jeu.
En effet plusieurs parties furent nécessaires pour comprendre objectivement l’intérêt de cette extension.

Passé l’extase des premières parties, on se rend compte que cette extension approfondie le jeu et l’enrichie grandement. En ajoutant toutes les options, le jeu gagne en possibilités, les héros étant déterminants tout comme Hadès, hélas….

Je dis hélas car si le mécanisme est bien pensé et que cette extension ne nuit pas au jeu de base, elle l’alourdi tout de même un peu dans ces règles. Par contre elle lui offre un peu plus de réflexion, ce qui n’est pas forcément un mal. Malheureusement le gros défaut de l’extension vient de la présence possible d’Hadès au dernier tour qui devient décisif car celui qui en prendra le contrôle aura toutes les chances de remporter la partie, ou d’empêcher la victoire d’un autre joueur et ça en est frustrant car toute la partie dépend de cette condition.

Certes l’apparition d’Hadès est déterminée par un jet de dé et il n’intervient pas systématiquement en fin de partie fort heureusement, mais quand c’est le cas, le jeu s’en retrouve déséquilibré car c’est la course à Hadès pour les joueurs. Hadès offre le quadruple avantage de permettre à son contrôleur de choisir le type d’unité dont il a besoin (bateau ou infanterie), la possibilité d’acheter jusqu’à 4 unités (Arès vous en propose 3 uniquement) et le tout à un coût réduit pour une même efficacité. Pour finir Hadès arrive en dernier (sauf cas exceptionnels) permettant ainsi à son contrôleur d’attendre tranquillement son tour tout en voyant ce que ces adversaires font pour prendre la bonne décision qui du coup devient imparable. Joué intelligemment cette quadruple combinaison est infaillible et déséquilibre le jeu.

Quand je pense que certains reprochent à l’édition de base la trop grande importance d’Arès par rapport aux autres Divinités (ce qui n’est pas forcément justifié d’ailleurs), avec Hadès par contre là c’est justifié.

Ce seul bémol ne remet pas en cause la qualité de l’extension car l'arrivée d'Hadès à ce moment de la partie n'est pas systématique, mais l’entache un peu tout de même d’où le 4.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default