La Havane
Par Reinhard Staupe
Illustré par Michael Menzel
Édité par Filosofia
2 à 4 joueurs
Nombre de joueurs
10 ans et +
Âge
45 min
Temps de partie
30,00 € prix de vente conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Magic Bazar

Das Havane ist sehr gut ! Superbe jeu, mais thème oublié.

8,0

J'ai récemment acheté la Havane au vu des nombreux avis positifs tous sites compris.

Je ne suis pas déçu !

La Havane est un concentré de mécanismes malins que l'on retrouve dans d'autres jeux (rôles à la Citadelles ou Puerto Rico, ressources à l'Age de Pierre ou Piliers de la terre ...), dans un format assez familial et rapide.

Le but est déjà vu ailleurs : récupérer des ressources dans le panier commun ou chez les voisins à l'aide des cartes de rôle, pour "construire" avant les autres les bâtiments qui nous permettront d'atteindre un certain nombre de points.

La principale et astucieuse nouveauté vient de l'ordre de tour des joueurs : chacun joue 2 rôles par tour et ces rôles sont numérotés. Le joueur ayant la plus petite combinaison de numéros commence, ainsi de suite jusqu'au plus gros chiffre.

Puis on recommence un nouveau tour en gardant un des 2 rôles joués et en remplaçant l'autre.

Vous l'aurez sans doute compris d'avance : plus le chiffre est gros et plus le pouvoir du rôle est important ... mais plus on passe alors derrière les autres, offrant parfois ainsi de sérieuses opportunités ! Les dilemmnes sont ainsi garantis, gare aux gourmands et aux trop prudents, il faudra faire les bons choix au bon moment.

La Havane est donc un jeu vite compris, qui donne des parties tendues où coups fourrés, retournements de situations et prises de risques (réussies ou lamentablement soldées par un échec) règneront.

Ce n'est pas un jeux pour ceux qui n'aiment pas que l'on mette des bâtons dans les roues, pour les autres le plaisir sera au rendez-vous.

Un reproche néanmoins : c'est un vrai jeu "à l'Allemande", c'est à dire avec un beau moteur, une mécanique qui ronronne, mais un thème juste plaqué par dessus car il en fallait un. Un exemple : l'auteur n'a même pas pris la peine de nommer les bâtiments, ce qui aurait apporté un poil plus d'immersion.

La reconstruction de la ville de la havane est donc vite oubliée par les joueurs et on se concentre vite sur la course au points : à aucun moment on n'édifie une cité, on prend juste "la tuile à 3 point" ou "celle à 7".

Dommage car j'aurais aimé ressentir le dépaysement de ce joyau des Caraïbes.

La chaleur des tropiques et la salsa de Cuba sont enfouis sous la weissbier et le schuhplattler Allemands et c'est bien dommage : j'enlève quelques points à la note juste pour cela.

Sinon c'est un jeu qui sortira souvent chez moi car à 2 comme à 3 ou 4, avec des joueurs aguerris ou bien avec des nouveaux joueurs, il est vraiment très bon.

Commentaires

Default