Dans ta face de dés

6,5

Les versions "dés" des titres à succès sont à la mode, encore faut-il qu'elles apportent quelque chose

Bang! le jeu de cartes d'origine est sympathique, mais le gros défaut à mes yeux, s'agissant d'un jeu à élimination sans grande prétention stratégique, est qu'il peut trainer en longueur. J'attendais donc de voir cet aspect gommé par la version dés simplifiée.

Eh c'est bien le cas. Voilà de l'expéditif, de l'utra-nerveux.
Ca shoote et ça flèche tous azimuts, puisque d'une part on est plus limité à un unique BANG à son tour, d'autre part il y a une chance sur 6 de se prendre une flèche à chaque dé lancé.

J'irais même jusqu'à dire que la frustration liée aux dés est moins importante que celle liée à la pioche de cartes, puisqu'au moins on peut en relancer certains. En pesant bien le pour et le contre du fait des flèches.
Bon, quand on tombe sur deux dynamites d'emblée (non relançables), on est un peu dégouté quand même, le tour s'annonce mal.
J'ai par ailleurs trouvé pertinente cette nouvelle notion d'attaque d'indiens, qui met la pression en retardant les blessures via les marqueurs Flèches, tout en laissant un espoir de sortir un Gatling salvateur. Ce dernier présente le léger inconvénient de blesser aussi ses partenaires, mais on est là pour plomber du pied-tendre.

Pour finir, la présence et l'intérêt d'un petit pouvoir personnel sont conservés, et c'est tant mieux pour la variété des situations.

Reste au rayon des regrets l'inconstance des parties, inhérente aux positions aléatoires des joueurs et à leurs premiers jets. Un shérif entouré de Hors-la-loi peut prendre très cher dès le premier tour et est alors sur la corde raide pour se requinquer. La possibilité d'offrir des bières au Sheriff est là pour ça, n'empêche que certaines parties sont finies avant même d'avoir été intéressantes.

En s'affranchissant de quelques aspects rébarbatifs de son grand frère, Bang The Dice Game est une franche amélioration qui pour moi fait désormais référence sur son créneau de jeu d'ambiance Far-West où on dézingue joyeusement.
Faut-il encore être client du genre, et accepter que les parties sont d'un intérêt variable. La durée inférieure au quart d'heure dans cette version permet toutefois d'en enchaîner facilement plusieurs.

Commentaires

Default