Les Mystères de Cluedo
Ce jeu est sorti le 22 déc. 2007, et a été ajouté en base le 22 déc. 2007 par Flapy

Par Mary Danby
Édité par Parker
Distribué par Hasbro

Standalone
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
OU

Dans la pure tradition de la maison d'édition

aint-Nicolas est passé chez ma belle-soeur. Elle souhaitait un jeu d'enquête et Saint-Nicolas, au lieu de lui apporter le Cluedo, lui a apporté ce "Mystères de Cluedo".

Ce jeu est un mélange de "mystères de Pekin" et de "Cluedo". Avant d'aller plus loin, précisons tout de suite que l'auteur ne s'est pas foulé pour trouver des idées originales sur son "nouveau?" jeu. Du « Cluedo », on retrouve le noms des personnages (colonel Moutarde, etc) et des "Mystères de Pékin", on retrouve... tout le reste: liste de suspect, loupe, papier transparent rouge pour lire les indices, parcours au dé, etc.

Parlons maintenant du jeu proprement dit. Le dé décide de beaucoup de chose. Il décidera si oui ou non vous arriverez plus vite dans la maison d’un des personnages à interroger. Une fois arrivé dans la maison de celui-ci, un indice du type "le coupable a un chapeau" vous sera révélé à l'aide de la loupe, du transparent rouge ou du miroir. Une fois l'ensemble des personnages interrogés, il vous suffira d'aller sur le lieu du crime et d'affirmer votre conclusion d'enquête du style "c'est le professeur Olive le coupable".

Ajoutez à ce "magnifique concentré", une série de carte "chance" qui vous permettra, sans aucun mérite, de dépasser un joueur ayant une bonne déduction.

Ce n'est pas tout. Si les remarques s'arrêtaient là, on pourrait parler d'un "mystère de Pékin" où l'on a juste changé le style. Mais ici, d'autres problèmes se sont encore posés. Ainsi, un personnage ment dans l'enquête. La visite au policier permet de savoir qui est ce menteur. Mais il n'est précisé nul part ce que c'est "être menteur". Est-ce dire l'inverse de la vérité? Auquel cas, il y a lieu d'aller cherché l'indice chez le menteur et de croire l'inverse de ce qu'il dit (genre "le coupable est une femme", donc on conclut que c'est un homme). Ou alors, "mentir" est "dire une information sans intérêt pour l'enquête, parfois un mensonge, parfois la vérité". Auquel cas, il y a lieu de ne jamais passer chez le menteur.

Autre problème de règle: plusieurs cartes "chance" disent qu'un de vos adversaires doit révéler l'indice qu'il a trouvé chez tel ou tel suspect. Mais qui choisit parmi les deux possibilités du "ou"? Est-ce le joueur qui tire la carte auquel cas ce joueur demandera un indice qu'il n'a pas encore ou alors est-ce le joueur qui doit dire l'indice qui choisit auquel cas il peut dire un indice qui ne sera d'aucune utilité pour ses adversaires ? De nouveau, aucune information n’est trouvée dans le livre de règles.

En outre, même si leur nombre est important, le nombre d'enquête est limité. Ce n'est pas comme au Cluedo où le hasard permet de renouveler les parties.

Enfin, le thème calqué sur "la foire foraine" n'est pas crédible une seule seconde.

Bref, encore un jeu qui prendra la poussière chez mes beaux-parents qui ont succombé aux jeux de grande surface de type "hasbro". Ma belle-soeur souhaite un jeu d'enquête, il faudrait qu'on teste un jour "Mystère à l'abbaye", ça ne pourra être que mieux.

    Les moins:
  • Aucune originalité;

  • Des problèmes de clarté de règles (expliqués ci-dessus);

  • Un jeu qui éloignera encore plus les familles des jeux de société modernes.

    Les plus:
  • Peut-être que le joueur qui cherche un jeu tout à fait similaire au jeu "Mystères de Pékin" pourra aimer? Mais celui qui aime "Cluedo" sera déçu.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default