Ce jeu est sorti le 26 avr. 2003, et a été ajouté en base le 22 janv. 2003 par Monsieur Phal

édition 2003
Par Bruno Faidutti et Serge Laget
Illustré par Emmanuel Roudier et Julien Delval
Édité par Days of Wonder
Distribué par Asmodée

Standalone 1 extension 3 éditions

Dans la peau de frère Cadfael

Fervent adepte des enquêtes du frère Cadfael et de l'œuvre d’Umberto Ecco, j’ai abordé Mystères à l’Abbaye avec un a priori plutôt favorable. Il faut dire que le design du jeu fait lui aussi bonne impression : un matériel fourni, un graphisme agréable, des figurines sculptées, et une cloche kitch à souhait donc totalement indispensable. Si l’esthétique est réussie, la mécanique n’est pas non plus dénuée d’intérêt. Le système d’enquête de Mystère à l’Abbaye donne en effet au Cluedo un sacré coup de vieux : malgré des règles simples et familiales, le principe des questions ouvertes se révèle être plus subtil qu’il n’y paraît ; l’interaction est très présente, le jeu laisse la part belle au roleplay, et le chaos généré par les cartes spéciales est finalement bienvenu. Alors certes, il y a parfois un zeste d'injustice, lorsqu’une accusation tentée sur un coup de chance parvient à devancer les déductions les plus perspicaces, mais globalement ces cas se font rares, et quelques questions bien senties suffisent souvent à s’assurer une avance confortable. Et puis quelle classe de devoir annoncer qui est le coupable sur un air de chant grégorien. Avec son univers très immersif, Mystère à l’Abbaye nous propose un jeu d’ambiance où les neurones restent en éveil, et pour ma part je ne refuse que rarement une partie.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default