Crafter de la biere, c'est sympa, mais c'est pas encore le Perou!

Parties : 1

Voila un jeu qui entre facilement dans la liste toujours plus imposante des jeux de gestion exigeants qu'on ne jouera certainement qu'une fois (Trickerion, Arkwright.... ). Dur dur.

C'est bien. On aurait envie d'y revenir pour essayer ceci, ou cela, mais on sait deja que la liste des jeux a jouer s'allonge, et que celle de ceux qu'on a envie de rejouer est deja sacrement etoffee! Bref, Brewcrafters est un jeu sympa, on a envie de l'aimer, mais il lui manque une pointe de qqchose ( magie, originalite, folie....) pour qu'il puisse se demarquer des autres bons gros jeux de gestion.

Dans ce jeu, les ressources sont rares, TRES rares, et emprunter est assez penalisant en terme de PV.
De ce que j'ai compris, la plupart des joueurs, restent donc sur des developpements raisonnables, pour ne pas avoir a s'endetter. Sur ma seule partie, j'ai la satisfaction d'essayer autre chose : gros developpement, grosse fabrication + dettes. Et je m'en tire pas mal avec une seconde place contre des gens qui l'ont deja joue. Avec un peu d'experience, certains mauvais choix plus optimise, il y a largement la place pour mieux faire. Un jeu, qui ne contraint donc pas a une gestion radine et minimaliste, et c'est tant mieux!

Quelques caracteristiques en vrac :

a) La mecanique est archi classique : worker placement. Je recupere des ressources, me developpe et tente de realiser un max de contrats (bieres). Ca tourne bien. Certains le comparent a un Agricola, disons que lui trouve l'avantage d'un jeu plus agile, moins stereotype.

b) On ajoute a cette mecanique, des partenaires (qui vont donner des petits avantages) et un tableau de developpement individuel/techno qui ajoute un peu de sel. Il faudra y chercher d'indispensables ressources et PV bonus. Seul probleme, ce fameux tableau individuel est tres peu lisible par les adversaires, et rend la partie (au moins la 1ere) assez opaque.

c) Un theme tres present. On a vraiment la sensation de produire de la biere, les terminologies sont meme parfois un peu obscures, mais on s'y fait assez vite. Et cela devient un vrai plus pour ce jeu.

d) Interaction quasiment uniquement sur les prises de ressources. J'aurais apprecie quelquechose de plus en terme de ventes, de variations de prix etc... Histoire de justifier la complexite du jeu. Ici, on enfile les contrats, les uns apres les autres, sans grandes consequences. C'est un peu fade.

e) Un jeu tres tres serre, c'est une lutte pour chaque centime, et pour atteindre au moins un point d'equilibre... Je crois que c'est ce que je retiens le plus de ce jeu : la deche! On ne voit pas comment y arriver. Mais si, c'est possible. Et je crois que ce jeu merite d'enchainer les parties afin de pousser sa mecanique et de passer un cap.

Voila, j'espere avoir pu vous transmettre un peu des sensations de ce jeu. On est dans le doux-amer, pour moi ca manque de petillant, mais si vous aimez les jeux thematiques et exigeants, il faut essayer, cela peut etre malgre tout un coup de coeur pour certains.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default