Snow Tails

Aucune catégorie
2 à 5
Joueurs
10 ans et +
Âge
45 min
Temps de partie
35,00 € prix de vente conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique Ludique

Course polaire

8,0

L’accroche à laquelle vous avez échappée :

Après moi, y’a des luges !

Cédant à l’appel de la forêt, Croc, le loup blanc d’Asmodée, nous a deterré – il a du flair l’animal - une bonne petite truffe à Essen. Comment a-t-il subodoré à ce point le jeu de parcours que je guettais depuis longtemps ? C’est son travail de sentir les choses et d’anticiper nos attentes me direz-vous. Y a pas à dire, i’ bosse bien.

Dans ma ludo, les jeux de parcours ne manquaient pas jusqu’à présent, mais soit qu’ils fussent trop formatés pour jouer avec les mioches, Rüsselbande, soit que s’y mêlassent des éléments extérieurs, le bluff et devine ton adversaire, la Course des tortues, ou qu’ils fissent par trop la part au calcul n(n+1)/2, le lièvre et la tortue, j’étais en attente de quelque chose qui collât davantage à une course. Une vraie. Il y avait bien sur le marché les Formule Dé et autres Ave Caesar mais il se trouve que j’ai en aversion égale la F1 (et plus encore son diffuseur TF1) comme le décorum impérial, aussi me sentais-je frustré de ne pouvoir m’aligner dans un cadre qui me convienne car, voyez-vous, les courses c’est mon dada. Le trop attelé à Vincennes ? Non pitié ! mais le grand nord et ces espaces immaculés ha ça oui ! Là se niche de quoi polariser l’imaginaire de l’enfant qui sommeille toujours en moi. Rosebud.

Et puis la traction animale, et spécialement canine, Grenelle de l’environnement oblige, c’est zéro rejet carbone, faut y penser hein !

Ma deuxième attente était que ce jeu fût sans dés. Non pas que je ne les aime point ces emblèmes tant décriés de l’aléa - quoiqu’ils soient un peu envahissants ces temps-ci - je trouve aussi, non, les dés, je les apprécie surtout à contre-emploi, dans des rôles toujours un peu décalés. Alors, qu’ils apparaissent dans un jeu de course et aussitôt cette impression refait surface de régresser en spirale vers un jeu de l’oie, que voulez-vous ! Donc Snow Tails est un jeu sans dés. C’est un bon point. Le second.

Ensuite, mon cahier des charges stipulait de disposer d’une simulation qui fût bonne sans glisser pour autant dans deux travers prévisibles : un, alourdir le jeu de modificatifs le rendant trop calculatoire, deux, le dépouiller au point de le vider de toute substance. Snow Tails me semble tenir parfaitement la bonne trajectoire et éviter ces deux congères. Grâce à un système astucieux et réaliste de double traction. Alimenté par des cartes. Et selon des modalités contraignantes. On joue des cartes de même valeur. Avec un éventail en main plombé par les accidents de parcours. Un montage somme toute très simple mais non dénué d’intérêt tactique. Objectif atteint donc.

Tous ces points confèrent à Snow Tails un bilan globalement positif. Peut-être pourra-t-on craindre seulement une certaine usure sur la durée même si le matériel est varié pour assurer son renouvellement

Pour finir, louons le travail d’écriture des règles sur un registre, c’est suffisamment rare pour être souligné, plein d’humour.

Quid de la version inouit du Monopoly ?

Commentaires

Default