Ce jeu a été ajouté en base le 18 mars 2013

édition 2013
Par Alain Ollier
Illustré par Tony Rochon
Édité par Blackrock Games
Distribué par Blackrock Games

Standalone 1 extension 2 éditions
Illustration haut boutique Tric Trac
17,95€ 19,90€
 Rajouter au panier
Frais de port ajustés en fonction du montant total et/ou de votre abonnement.

Coup de coeur pour The Boss!

nb parties : +30

The boss a ete un coup de coeur des la premiere partie. C'est un petit jeu de bluff intelligent, ou l'on ne controle pas tout, mais ou l'on prend plaisir a tchatcher, s'emboucanner et se faire des coups de p...
Je ne m'en lasse pas, et l'avantage c'est que l'on peut le jouer avec des neophytes. Pour peu qu'ils aient l'esprit vif et retord, ils donnent le change sans probleme.

La possibilite de jouer en equipe ajoute une touche d'epice tres appreciee.

L'idee originale : dans un jeu ou l'on realise des encheres (prise de majorite) sur des lieux qui auront des effets positifs ou negatifs pour le majoritaire, le but est de savoir ou encherir. Ici, au debut de chaque manche, chaque joueur possede une partie de l'information qui permet de savoir ou encherir. Au fur et a mesure que la manche avance, chacun est oblige de partager un peu ses infos/tuyaux, jusqu'a arriver a une information complete pour tous. Quelles sont les informations que je retiens le plus? Est ce que je tente de faire croire qu'il y a des thunes a faire a Chicago, alors que s'est probablement un traquenard ou perdre des soldats? Voila un peu le sel du jeu.

Ce que l'on peut reprocher au jeu :
1) Indubitablement, le joueur qui commence la partie en tant que 1er joueur est desavantage. Ca c'est dommage. J'aurais prefere un systeme de designation du 1er joueur moins classique, qui prenne en compte certains parametres de jeu.
2) Une petite tendance generale de chaque joueur a vouloir garder ses soldats pour les derniers tours d'une manche, ce qui peut mecaniser le jeu.
3) Vu qu'il s agit de disputer des majorites a tel ou tel joueur, oui, on peut avoir du King Making, bien King, et bien Making. Perso, je passe outre, et considere que c'est a gerer par la diplomatie et le traffic d'influence.

Essayez le, The Boss, N'en na dans l'Calbut!

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default