Controle de l'adversaire et placement tactique : un bon renfort

10,0

La Pleureuse et le démon de chair... chapeau melon et botte de cuir en quelques sortes.

Ces deux figurines sont tout à fait séparables (contrairement aux orgueilleux) et ont tous deux une utilité bien précise.

La Pleureuse permet d'exercer un pouvoir tyrannique sur son adversaire. Nous ne parlerons pas de sa terreur 2, ni de son aura qui fait perdre 1 en combat à tous les adversaires à proximité.
Non, ce qui retient l'attention, c'est l'aura qui lui permet de faire des dégats dès qu'un joueur utilise un ordre autre qu'un Vae. Là, c'est fort, car elle peut quasiment paralyser le lancier sarrasin, et fait peser un tribut sur toutes les figs adverses disposant d'ordres. Jouée en combinaison avec l'Ambassadeur : on dispose alors d'une option sur tous les ordres de l'adversaire, soit pour les annuler, soit pour les lui faire payer.

Le démon de chair, outre son look fantastiquement horrible, est une petite créature. Il lui suffit de prendre un bon cachou, et elle meurt, hélas. Ce n'est donc pas une créature susceptible de faire peur à l'adversaire, mais :
- elle l'oblige clairement à envoyer quelqu'un de suffisant fort pour la tuer d'un coup, sinon, elle survit. (régénération 8 quand même)
- le démon possède embuscade, ce qui signifie qu'il peut commencer la partie dans toute zone opaque. Donc, si on place bien certains éléments de décor, on peut alors placer le démon chez l'adversaire, et d'emblée attaquer une petite créature génante et faible, genre un grenadier, ou un sorcier.

Commentaires

Default