Ce jeu est sorti le 27 avr. 2007, et a été ajouté en base le 21 déc. 2006 par Monsieur Phal

édition 2007
Par Michael Rieneck et Stefan Stadler
Édité par Filosofia
Distribué par Asmodée

Standalone 2 extensions 2 éditions

Construction classique

La filiation semble assez claire. Quitte à "piller" un concept, autant l'amener encore plus haut, plus loin, ce qui n'est pas gagné ici. Le système "pose et active" utilisé ici est certes efficace et générateur potentiel de plaisir. L'avantage du grand frère Caylus est que les bâtiments peuvent où peuvent ne pas arriver sur le plateau, selon le bon vouloir des joueurs, si on en excepte quelques uns, vraiment ultimes; ça et leur ordre à chaque fois original fait que chaque partie est unique.

Voilà toute la différence. Autant Caylus est dynamique, autant Les piliers de la terre est statique. Heureusement que l'extension enrichit la boite de base d'artisans supplémentaires, ajoutant cette petite incertitude indispensable au renouvellement: on ne sait pas lesquels seront présents ou non. Malgré cela, le renouvellement est limité, et vu le moteur du jeu, il paraît assez improbable que de nouveaux artisans en masse voient le jour.

Un autre aspect freine mon enthousiasme: le côté trop décisif du dernier tour. Loin d'une lente progression vers la victoire le long de la partie, la décision se fait trop souvent sur un coup. Ce qui engendre de gros coups très formels, comme se positionner premier joueur lors de l'avant-dernier tour, afin d'être bien placé le dernier tour, très décisif encore une fois.

Pour achever mon assassinat, 70 euros pour l'ensemble boite de base + extension, ça commence à faire. Dans la famille "pose et active", préférez donc Caylus; avec un public plus dilettante, L'âge de pierre.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default